Une délégation allemande dirigée par Stefan Oswald, Secrétaire d’Etat en charge de l’Afrique auprès du Ministère de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) est actuellement à Madagascar dans le cadre d’une mission visant à renforcer les liens diplomatiques et de coopération entre l’Allemagne et la Grande Ile. Mais la visite vise aussi à défricher le terrain aux investisseurs privés allemands souhaitant miser sur la Grande Ile.

La délégation allemande a été reçue par le Président de la République Andry Rajoelina le 2 décembre dernier au Palais d’Etat d’Iavoloha, Selon le communiqué qui a suivi cette rencontre, les échanges avaient notamment permis de passer en revue les principaux domaines qui caractérisent la relation bilatérale entre l’Allemagne et Madagascar ainsi que l’état d’avancement des nombreux projets en cours sur le plan de la coopération économique et sociale. 

Le Secrétaire d’État Allemand a réaffirmé la détermination de la République Fédérale d’Allemagne à accompagner et soutenir Madagascar dans la mise en œuvre du Plan Emergence Madagascar. Ce dernier qui a besoin d’une importante mobilisation de ressources et particulièrement des capitaux privés pour se matérialiser. A savoir en effet que plusieurs projets PEM sont prévus pour être réalisés en format Partenariat Public-Privé (PPP).

Le Chef de l’État Malagasy a exprimé la volonté de son pays à étoffer la coopération Germano-Malagasy notamment dans des secteurs où l’expertise allemande est reconnue, à commencer par l’environnement, dont la lutte contre les actes de déforestation ainsi que la vulgarisation des biocombustibles. La coopération allemande pourrait également apporter son appui pour développer la capacité nationale de production énergétique plus particulièrement à travers les énergies renouvelables.

Rappelons qu’en 2019, une délégation ministérielle malagasy a effectué un déplacement en Allemagne suite à la rencontre entre la Chancelière Angela Merkel et le Président Andry Rajoelina à Genève.  A cette occasion, les opportunités d’investissement dans le domaine de l’énergie et du traitement de déchet ont déjà été au cœur des échanges avec le secteur privé allemand dans le cadre de la journée germano-africaine de l’ Afrika-Verein (Association Fédérale d’entreprises et d’institutions allemandes pour les échanges extérieurs avec l’Afrique).

Il faut savoir que même s’ils ne sont pas très visibles, les intérêts directs ou indirects allemands dans l’économie de l’île  s’étendent progressivement. D’AccèsBanque Madagascar à l’assureur Allianz en passant par le groupe spécialisé dans l’ingénierie AHT ou encore APPEL (équipements et matériels de sécurité), les firmes opérant à Madagascar sont sur des créneaux à forte potentialité. Force est cependant de remarquer que la diplomatie d’affaires de l’axe Berlin-Antananarivo n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière.