Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

HITA | En mode rebond



L’année dernière, la société HITA (Huilerie Industrielle de Tamatave) a été mise en difficulté suite aux plaintes et aux critiques  relatives à l’odeur et la fumée dégagées par son dispositif industriel. L’entreprise affirme aujourd’hui avoir établi une stratégie adéquate pour résoudre le problème. Pour ce faire, une nouvelle infrastructure a été créée pour modifier le système de raffinage.

La société HITA opère à Madagascar depuis 2003. Basée à Toamasina, elle traite de l’huile brute en huile raffinée et en produit 300 tonnes par jour. Les produits sont à base de palme, de tournesol et de soja importés de l’Indonésie, de la Malaisie, du Brésil et de l’Argentine. Ils sont présentés sur le marché dans des bouteilles de 1l et des jerricans de 20l avec des emballages confectionnés par la société elle-même. 

Le site de HITA aménagé dans l’enceinte du port de Toamasina est chargé de réceptionner les huiles brutes venant du tanker. Les lieux de stockage HITA 1 et HITA 2 disposent de 7 cuves, avant que celles-ci ne soient transportées par des camions-citernes vers l’usine de traitement à Androranga.

« Si avant, c’était un circuit ouvert, actuellement le système est substitué par un circuit fermé, ce qui explique qu’aucune odeur ne sort plus de l’usine mais se trouve réduite dans le BVA (Booster Vacuum Systems) », soutient l’entreprise. En ce qui concerne la fumée, HITA affirme utiliser le même procédé en misant sur l’épuration de l’eau passant par un filtre qui conduit à la suppression du carbone afin d’obtenir une fumée blanche constituée de vapeur d’eau qui se dissipe au contact de l’atmosphère.

Par ailleurs, le conditionnement de l’eau industrielle est serait en cours et les changements sont attendus d’ici à trois mois. L’objectif du projet consiste, selon un responsable, à combiner l’eau de lavage et l’eau de raffinerie. Cette installation pourra traiter jusqu’à 100m3 d’eau par jour, ce qui est jugé largement suffisant pour son exploitation. L’eau tient une place très importante dans la fabrication de l’huile elle-même et elle ne sera pas évacuée qu’au moment de la vidange. Précision a été donnée que dans la raffinerie, il existe un système de refroidissement où l’eau passe de 210°C à 39°C grâce au circuit fermé.

Après l’utilisation et le traitement de l’eau de la raffinerie et l’eau de lavage, elles sont déversées dans le canal de Pangalanes. « HITA donne une place importante à l’environnement d’où sa collaboration avec la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable(DREDD) de la Région Atsinanana », s’est défendu le patron de la société, Handrisoa Razafindrazaka, qui a rappelé qu’elle est « la plus grande usine de production d’huile dans l’Océan Indien et fait partie des plus grandes dans l’Afrique de l’Est »

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.