Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

LUTTE ANTIACRIDIENNE | 2ème hélicoptère opérationnel



La nouvelle a été rendue publique lors de la cérémonie de réception officielle du premier hélicoptère à laquelle le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, le Gouverneur de la Région Ihorombe et les autorités locales civiles et militaires au niveau de la Région – collectivités territoriales décentralisées et services déconcentrés de l’État, ainsi que le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar et le Représentant de la FAO, ont participé. Le second hélicoptère dédié à la lutte antiacridienne est opérationnel depuis plusieurs jours au niveau de la base aérienne d’Ihosy.

Après la réception technique réalisée par les experts sur place, le second hélicoptère destiné à la campagne de lutte antiacridienne à Madagascar est maintenant opérationnel. « La mobilisation des deux hélicoptères a été possible grâce au financement de l’Allemagne à travers le fonds spécial de la FAO pour les activités d’urgence et de relèvement (SFERA) », ont indiqué les responsables.

Ce financement de l’Allemagne à travers SFERA rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’actions élaboré conjointement par le MINAE et la FAO, en collaboration avec l’IFVM, l’entité rattachée au MINAE et chargée de la lutte antiacridienne à Madagascar. Il a aussi été indiqué dans un communiqué que l’objectif principal du Plan d’actions est de contribuer à la sauvegarde de la sécurité alimentaire des populations rurales les plus vulnérables de Madagascar en maîtrisant la situation acridienne.

Rappelons que l’année dernière, la FAO et le ministère en charge de l’Agriculture ont préparé conjointement un Plan d’action rapide, pour être mis en œuvre et coordonné conjointement par l’établissement chargé de la lutte antiacridienne, rattaché au ministère, et la FAO. L’objectif principal est de mettre en œuvre une campagne de lutte antiacridienne par voies terrestres et aériennes et de renforcer les capacités nationales en gestion antiacridienne. 

La campagne devra durer plusieurs mois pour limiter l’augmentation des effectifs acridiens et empêcher l’apparition de nouveaux foyers. En outre, l’intervention rapide dès le stade larvaire, notamment dans les zones enclavées, sera l’approche la plus efficace pour gérer la situation. Le Plan d’action prévoit ainsi de traiter environ 400 000 ha contre le criquet migrateur malgache entre novembre 2021 et mai 2022.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.