Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

RESILIENCE CLIMATIQUE | Un défi de taille pour Madagascar



Dans différents pays d’Afrique, la mobilisation nationale pour s’adapter au changement climatique ne cesse de prendre de l’ampleur. Madagascar suit la vague et figure depuis l’année dernière parmi les pays qui élaborent des outils de prévisions et de surveillance de phénomènes tels que les feux de brousse et les inondations. Mais le défi est de taille pour s’armer contre ce phénomène.

Plusieurs initiatives ont été prises dernièrement pour renforcer la résilience climatique du pays. Citons parmi celles-ci la création, en partenariat avec l'Agence allemande de coopération internationale au développement (GIZ), d’un géoportail de surveillance des feux de brousse. Cette plateforme permet d'accéder à des services de recherche et de visualisation de données géographiques ou géolocalisées relatives aux feux de brousse. Grâce aux données fournies, les organes publics dédiés peuvent réaliser progressivement une « météo du feu». L'outil permet également de mobiliser à temps les services en charge de la gestion des feux.

Selon les données disponibles, 10 000 hectares de forêts sont perdus chaque année à Madagascar à cause des feux de brousse en particulier et des effets du changement climatique en général. La dégradation des paysages terrestres due aux phénomènes climatiques entraîne des pertes économiques et biologiques énormes, réduit la fertilité des terres agricoles, assèche les cours d'eau pendant la saison sèche et accroît la désertification. 

Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en matière de résilience climatique, Madagascar doit surmonter plusieurs obstacles tels que la pression anthropique sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et  financières, l’accès difficile au crédit et aux intrants, ainsi que le manque d’infrastructures d’eau et d’assainissement.

Par ailleurs le manque d’informations agro-météorologiques et climatiques constituent également des obstacles importants ainsi que le manque de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et des options d’adaptation et de coordination possibles de la part des décideurs des secteurs d’intervention concernés. Il est ainsi nécessaire de renforcer les initiatives visant à répondre à ces différents obstacles par la réalisation des objectifs fixés.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.