Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

RINDRA RANDRAMAHEFARILALA | Mention spéciale de l’AHJUCAF 2022



Une mention spéciale du Prix de l’Association des hautes juridictions de cassation ayant en partage l’usage du français (AHJUCAF 2022) a été attribuée à Rindra Randriamahefarilala pour sa thèse : « La justice pénale malgache : entre l'héritage colonial et le droit au procès équitable ». Le jury de l’édition 2022 du Prix de l’AHJUCAF pour la promotion du droit s’est réuni dernièrement à Cotonou (Bénin), la veille du VIIème congrès de ‘association.

La mention spéciale a été attribuée à l’unanimité à Rindra Randramahefarilala pour sa thèse : « La justice pénale malgache réalisée sous la direction d’Olivier Sautel professeur à l’Université de Montpellier, soutenue à Montpellier le 14 décembre 2021. L’auteure est une jeune magistrate, juge d’instruction au pôle anti-corruption de Madagascar. Après une remise en perspective historique de la justice malgache, elle dresse un tableau sans complaisance de la justice pénale malgache avec ses avancées quant aux principes du procès équitable dans les textes mais aussi ses réalités face à la sous-administration judiciaire, au manque de moyens, à la corruption et à la défiance des citoyens. Le jury a souligné la rareté des recherches universitaires sur la justice malgache et souhaité que cette jeune juriste d’avenir puisse voir ses travaux publiés avec le soutien de l’AHJUCAF.

Le jury du Prix de l’AHJUCAF 2022 était composé de Florence Aubry Girardin, Présidente de la IIe Cour de droit public du Tribunal fédéral de Suisse, Vice-présidente de l’AHJUCAF, élue présidente du jury, Sourou Innocent Avognon, Président de la chambre judiciaire de la Cour suprême du Bénin, Jean-Paul Jean, Président de chambre honoraire à la Cour de cassation de France, Secrétaire général de l’AHJUCAF, Elise Zahi, Attachée de programme à la Direction des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique, représentant l’Organisation internationale de la Francophonie, Tatiana Dekadjevi, Enseignante chercheure à l'Université d'Abomey-Calavi (Bénin), Fabrice Hourquebie, Professeur de droit public à l’Université de Bordeaux, El Hadji Malick Sow, Président de chambre honoraire, chargé de mission régional de l’AHJUCAF.

La remise officielle du Prix aura lieu le 21 octobre 2022 à la Cour de cassation, à l’occasion de la réunion du Bureau de l’AHJUCAF. Rappelons que les statuts de cette association ont été adoptés lors de l’assemblée générale constitutive à Paris le 16 mai 2001. Ils ont été modifiés lors d’assemblées générales statutaires à Marrakech le 19 mai 2004, à Ottawa le 22 juin 2010 et à Cotonou le 31 mai 2016.

A savoir que le prix de l’AHJUCAF récompense l’auteur d’un ouvrage, d’une thèse ou d’une recherche, écrit ou traduit en français, sur une thématique juridique ou judiciaire, intéressant le fond du droit ou les missions, l’activité, la jurisprudence, l’histoire d’une ou de plusieurs hautes juridictions membres de l’AHJUCAF. L’objectif prioritaire est de promouvoir de jeunes juristes d’avenir de pays en voie de développement, ayant travaillé sur des thématiques intéressant les Cours suprêmes francophones.
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.