Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

EXPO – « ATELEIA » | L’équation liberté-acceptation de soi selon Mendrika Ratsima



Ateleia est un mot grec qui signifie « l'état d'une chose imparfaite ou incomplète ». Le choix du titre de l’exposition promet de révéler une facette, ou même plusieurs, de cette éternelle insatisfaite qu’est l’artiste Mendrika Ratsima, qui explique que le projet est une suite de l'exposition intitulée « La fabrique du Genre » et qui est en quelque sorte une ode à la liberté. 

Le but de Mendrika Ratsima : inciter les gens à être libre que ce soit par le corps ou dans l'esprit, d'aller au-delà de la perfection, de créer la beauté à partir de la laideur si la laideur existe, en commençant par l'acceptation de soi. « L'acceptation de ton Ateleia c’est une manière de prendre sa place dans la perpétuelle évolution du monde qui a une répercussion sur le langage et sur l’élargissement de la vision ».

Donc, dans la continuité de « La Fabrique du Genre », le message se doit d’être transmis que tout le monde peut s’inventer un nouveau mode d’emploi pour son corps, qu’il est important de se libérer de tout jugement sur soi et sur les autres... Si « La Fabrique du Genre » interpellait à l’éveil et à la remise en question de soi, désormais, elle incite à se libérer, à s’extraire du moule. Acceptation de soi, une étape à franchir vers soi...

L’artiste qui voit, en outre, que celles et ceux qui font tourner le monde, du moins une partie, ont dû avancer pour plaire, en portant un masque au quotidien, en s’emprisonnant « dans un corps conditionné ». Alors, il est « grand temps de déculpabiliser nos désirs en laissant vivre en paix nos vices et nos démons, en acceptant qu’on est juste parfois soumis à des codes sociaux qui nous pousse vers des actes d’autopunition … ».

Mais Mendrika Ratsimba ajoute que l’heure est aussi à l’acceptation que « l’on peut avoir nos moments de faiblesses ou des raisons à nos choix de vie, que l’on est juste un humain, qui a son Ateleia ». En d’autres termes, l’exposition sera à la fois un acte de non soumission et le passage vers une étape nouvelle en matière de « vérité intérieure » pour plus de liberté… « C’est en s’acceptant que l’on devient libre. Et c’est en étant libre que notre vision peut prendre le large ». Rendez-vous du 10 au 17 novembre 2022 à l’Atrium Ankorondrano !

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.