Le secteur privé du pays, à travers les différents groupements, a eu une rencontre avec l’équipe de la Direction Générale des Impôts Madagascar et la Direction Générale des Douanes.


C’est sous la présidence du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, que l’Economic Dévelopement Board of Madagascar (EDBM) a initié la rencontre avec les entreprises qui eu lieu à la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Antananarivo ce mercredi. A savoir que l’EDBM assure le secrétariat et la facilitation de la Plateforme de Dialogue Public Privé.

Les principaux points à l’ordre du jour étaient les mesures administratives de facilitation, le contrôle fiscal et commission fiscale de recours administratif (COFI) et le remboursement du Crédit de TVA.

Selon le communiqué publié à l’issue de la rencontre, le rendez-vous fut une opportunité pour la DGI et la DGD de présenter les mesures et actions déjà prises (notamment au niveau de la LFI 2021) et celles en cours afin d’appuyer le secteur privé malagasy.

« L’Administration a montré sa volonté à accompagner les opérateurs locaux et a été attentive aux difficultés que ces derniers rencontrent sur terrain. Ce fut également une occasion pour l’équipe du MEF de recueillir les premières propositions du secteur privé dans le cadre de l’élaboration de la LFR 2021 et de la LFI 2022 », a-t-on aussi indiqué dans le même communiqué.

Du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM) à la Confédération du Tourisme de Madagascar en passant par le Syndicat des Entrepreneurs BTP ou encore le FIVMPAMA (groupement des opérateurs économiques nationaux), la communauté des affaires a été représentée en nombre et à haut niveau lors de cette session de dialogue.