Ce partenariat entre la startup de la Silicon Valley et la première plateforme Africaine d’Edtech & de IT micro job, permettra de répondre à la demande croissante de développeurs informatiques à Madagascar, par le biais de nouveaux programmes à suivre en ligne, adaptés à chacun.

Holberton, la société de formation en développement informatique, a annoncé son association avec SAYNA, une société d’éducation et de micro job IT en ligne à Madagascar. Cette collaboration a pour objectif d’offrir et de développer une éducation technologique abordable, accessible et de très haute qualité dans le pays, pour tous.
Holberton a travaillé avec SAYNA pour créer trois programmes Tech, de e-learning, sur mesure et complets, adaptés à chaque malgache et surtout adaptés au marché mondial de l’emploi. Des cursus créés grâce à l’“OS of Education”, le système d’exploitation d’Holberton. Une nouvelle technologie innovante qui offre la possibilité aux écoles et aux institutions de créer des programmes d’études en informatique adaptés aux caractéristiques de leurs apprenants et des objectifs à atteindre.
"Nous sommes ravis de travailler avec SAYNA, une entreprise aussi innovante et d’excellence sur le continent africain. En déployant notre OS of Education, cette solution va permettre à de nombreux étudiants de rejoindre la révolution numérique qui balaie le monde actuellement", a déclaré Julien Barbier, PDG d'Holberton.

Rejoindre la révolution numérique

SAYNA propose des formations accessibles à tous les malgaches quel que soit leur niveau de connaissance en informatique. Elles sont accessibles à partir de 500 euros, et la durée des programmes varient entre 9 et 18 mois.

Trois programmes de SAYNA développés avec Holberton :

  • Le programme Fighter : un programme de 12 mois, flexible et à temps partiel pour devenir Développeur web Full Stack.
  • Le programme Student : un programme de 18 mois à temps plein pour devenir ingénieur logiciel.
  • Le programme Executive : un programme de 9 mois pour les développeurs confirmés souhaitant se spécialiser dans une nouvelle technologie. (AR/VR - Machine Learning - Blockchain)

SAYNA permet à ses étudiants de Madagascar d'acquérir une expérience professionnelle réelle, à travers des micro-tâches IT provenant de projets informatiques d’entreprises internationales telles que le Groupe AXIAN (entreprise mondiale de télécommunication - mobile banking - immobilier - informatique - énergie), la Banque Mondiale (institution), Orange (télécommunications), Accès Banque (Grand groupe), Ingédata (PME). Ces micro-tâches IT permettent aux étudiants d'acquérir rapidement de solides aptitudes informatiques. Plus ils seront performants au cours de leurs études à valider des compétences IT, plus ils auront de chance d’accéder à des projets IT de haut niveau et donc à un premier complément de revenu. Aussi, ils pourront à l’issue des cursus, valoriser ces compétences pour accéder à des emplois rémunérateurs, à l’instar des étudiants du réseau d’école Holberton School qui ont rejoint des structures telles que Google, Apple, Tesla ou Pinterest.
Comme partout ailleurs en 2020, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi à Madagascar durant la pandémie de Covid-19. La formation en ligne est devenue une nécessité pour continuer à apprendre et permettre à de nombreuses personnes de se réorienter. SAYNA et HOLBERTON sont fières d’amener une solution innovante et accessible au plus grand nombre dans cette nouvelle dynamique.
Grâce à ce partenariat, SAYNA a dévoilé son objectif de former 500 nouveaux développeurs sur l’ensemble du territoire malgache d’ici la fin d’année 2021. Des objectifs qui vont évoluer de manière exponentielle pour les prochaines années.



"Donner à tous les Malgaches l'accès à une formation en informatique, de haute qualité, est un atout pour l'économie du pays et la valorisation des talents nationaux", déclare Matina Razafimahefa, PDG de SAYNA. "Cette croissance permettra également de développer l'écosystème local des startups et des entrepreneurs de la Tech."


À propos des partenaires


Fondée dans la Silicon Valley en 2015, la prestation innovante et flexible de l' "OS de l'éducation" d'Holberton fournit un portefeuille d'outils, de programmes sur mesure et de méthodes d'enseignement pour aider ses clients - établissements d'enseignement, universités, entreprises et franchisés - à former avec succès la prochaine génération de talents informatiques à l'échelle.

Déjà active dans trois pays africains que sont Madagascar, la Tunisie et le Maroc, la start-up américaine envisage une expansion rapide sur le continent. Entre transactions financières nouvelles et solutions de formation innovante, elle ambitionne de capter entre 500 000 et 1 million de personnes à court-terme.

Holberton qui propose des solutions de formation en développement informatique a annoncé une nouvelle levée de fonds de 20 millions de dollars pour accélérer son développement en Afrique. Avec ces nouvelles ressources, elle compte devenir le leader incontesté de ce marché en devenir d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif, l’entreprise qui dispose déjà d’un réseau d'écoles sur le continent veut étendre ses solutions de formation aux universités, aux centres de formation et aux entreprises sur le continent africain.

En mettant en adéquation ces formations aux réalités du continent, Holberton a dévoilé plusieurs innovations parmi lesquelles son « système d'exploitation de l'éducation ». Cette offre vise à mieux comprendre les besoins de leurs étudiants et les exigences du marché du travail. Une solution au plus grand défi du continent en matière de formation qui est l’inadéquation formation-emploi.

Quant à SAYNA, qui signifie " intelligence " en malgache, elle a été fondée à Madagascar en 2018. Elle est présentée comme étant la première plateforme africaine d'éducation technologique et de micro-emplois en informatique. Elle met en relation une communauté de développeurs qu'elle a formés avec des projets informatiques décomposés en micro tâches. SAYNA a déjà formé plus de 200 étudiants, et travaille avec plus de 150 freelances qualifiés et plus de 60 entreprises.