L’African Guarantee Fund (AGF) a décroché une ligne de crédit de 20 millions de dollars dans le cadre de ses activités de financement d’entreprises vertes, plus respectueuses de l’environnement.
 
Appuyé par le fonds d’investissement danois IFU, l’African Guarantee Fund, piloté par Jules Ngankam, peut ainsi de redimensionner ses ambitions dans le cadre de son projet de multiplication des garanties à des structures liées à la protection de l’environnement. A rappeler qu’AGF mise surtout sur les petites et moyennes entreprises (PME) qui ont vu leur solvabilité se dégrader du fait notamment de l’impact économique de la crise sanitaire. « Il s’agira de soutenir des structures en manque de liquidités et qui connaissent une baisse de leurs activités », a noté le Fonds.

« Notre objectif est de maintenir les PME à flot tout en conservant leurs effectifs et d’assurer la transition écologique de ces entreprises. Grâce à cette augmentation de capital, notre capacité à proposer davantage de garanties vertes aux institutions financières est renforcée », souligne le Camerounais Jules Ngankam, patron de l’AGF dont les propos ont été relayés par l’agence Ecofin.

Une opération financière similaire avait été lancée par le Fonds début 2021, au bénéfice d’entreprises opérant des activités liées à l’efficacité énergétique, aux énergies renouvelables et à la gestion des ressources naturelles en République démocratique du Congo (RDC). L’AGF, par le biais de ses activités d’octroi de garanties, affirme vouloir générer un impact économique et social fort sur les sociétés bénéficiaires, et contribuer par une nouvelle approche à réduire le déficit de financement des PME africaines, actuellement estimé à plus de 300 milliards dollars.

A signaler qu’à Madagascar, AGF est connu pour avoir signé avec GreenYellow, Axian, Société Générale et GuarantCo une transaction d’un montant de 19 millions de dollars pour soutenir le financement de la plus grande centrale solaire de la Grande Ile et accélérer la transition énergétique du pays. Dans la structuration de  cette opération, Axian a acquis 51 % des parts de la centrale solaire. La Société Générale, agissant en tant qu’arrangeur exclusif et co-prêteur avec BNI et BMOI, a prêté 16,2 millions d’euros. African Guarantee Fund a pour sa part apporté un soutien supplémentaire avec des garanties de 3,8 millions de dollars.