Le 61ème anniversaire du retour de l’indépendance  de  Madagascar  a  été  célébré  ce  samedi 26 juin 2021  au  Stade  Barea Mahamasina. Il s'agit du premier évènement officiel accueilli par ce stade agrandi et modernisé. « La cérémonie s'est déroulée dans la pure tradition militaire suivie de plusieurs prestations artistiques sous le thème de l'unité et de la souveraineté nationale », a indiqué le communiqué publié par la présidence de la République de Madagascar. 

La cérémonie militaire a débuté par la revue des troupes effectuée par le Président de la République Andry Rajoelina, également Chef Suprême des Armées. S'en est suivi des démonstrations d’arts martiaux opérées par le Club COSFA, un silent drill réalisé par les élèves de l'Académie Militaire d'Antsirabe, ainsi que la synchronisation japonaise effectuée par les élèves du SEMIPI Fianarantsoa. 

La première partie de la cérémonie s'est clôturée par le traditionnel défilé militaire qui a vu la participation de tous les bataillons des trois Corps de l'Armée Malagasy, à savoir  l'Armée  de  terre,  la  Marine  nationale  et  l'Armée  de  l'Air,  la Gendarmerie nationale et la Police nationale. 3 300 éléments à pied, environ 200 véhicules motorisés, 5 Cessna et 3 hélicoptères se sont succédé pendant environ 3 heures.

Selon toujours le communiqué de la présidence, le défilé militaire de cette année a reflété la restructuration apportée au sein de l’Armée Malagasy. Le « grand show de la souveraineté » a quant lui été marqué par la performance de plus de 1000 enfants du centre Akamasoa ainsi que plusieurs autres artistes. Et comme bouquet final, le couple présidentiel a offert un spectacle de feux d'artifice en guise de cadeau pour le peuple Malagasy pour marquer en couleurs la célébration de ce 61ème anniversaire de l'indépendance.

Donnant plus de détails, un quotidien de la place a rapporté que le président Andry Rajoelina est arrivé à Mahamasina à 15h30 après les 21 coups de canons. Son épouse Mialy Rajoelina, quant à elle, a fait son apparition au stade cinq minutes plus tôt. Le Chef de l’Etat a ensuite donné le coup d’envoi du défilé proprement dit après un lever de drapeau, suivie d’une revue des troupes qu’il a effectuée avec le ministre de la Défense nationale, le Général Léon Jean Richard Rakotonirina et le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le Général Richard Ravalomanana.