I&P Afrique Entrepreneurs 2 (IPAE 2), fonds lancé par Investisseurs & Partenaires (I&P), continue à avancer ses pions. Les actions de prospection se sont même intensifiées malgré le retournement de conjoncture dû à la crise sanitaire. Il a été indiqué que ces derniers mois, en addition à l’appui aux sociétés en portefeuille et la poursuite du programme d’investissement, quatre opérations dans des secteurs d’activité variés ont pu être bouclées.

La crise de la Covid-19 a durement touché les économies africaines, en particulier les PME. I&P, en tant qu’actionnaire et partenaire des entreprises déjà investies par IPAE 2, estime que son rôle est capital dans ces moments difficiles. Sa présence dans sept bureaux sur le continent (dont un à Madagascar), au plus proche de ses investissements, est considérée comme un atout important pendant cette période.

Pour Jérémy Hajdenberg, Directeur Général Investissements d’I&P, il est important de noter la volonté de la structure de poursuivre le déploiement auprès de sociétés « performantes et résilientes » et l’accélération de son rythme d’engagement avec un programme d’investissement très chargé dans les mois à venir. Et ceci dans un   un contexte de ralentissement brutal de l’investissement dans le secteur privé sur le continent.

A savoir que le portefeuille IPAE 2 est aujourd’hui composé de 13 entreprises. Un portefeuille qui, selon les responsables, démontre une vraie diversité sectorielle et géographique, alignée avec la stratégie d’investissement du fonds. Les entreprises opèrent dans 11 différents pays d’Afrique Subsaharienne et dans cinq secteurs clés : nouvelles technologies et IT, agro-business, énergie, éducation et médias, et santé. 

Signalons qu’I&P est un groupe pionnier de l’investissement d’impact en Afrique, entièrement dédié au financement et à l’accompagnement des start-ups et petites et moyennes entreprises. Créé en 2002 par Patrice Hoppenot et dirigé par Jean-Michel Severino depuis 2011, le groupe compte environ 100 collaborateurs expérimentés et engagés, basés dans 10 bureaux africains (Madagascar, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Mali, Niger, Ouganda et Sénégal).