La pandémie de Covid-19 causée par le virus « SRAS-CoV-2 » demeure d’actualité malgré les avancées constatées notamment en matière de vaccination. Le virus mutant est toujours là et il n'existe pas à ce jour de médicament spécifique, officiellement approuvé, permettant de traiter la maladie. C’est sur ce créneau que la société Pharmalagasy, actuellement présidée par Holijaona Raboana et dirigée par Pierre Raoelina Andriambololona, compte s’imposer en lançant le CVO Plus Curatif.

A travers le monde, une course contre la montre est engagée pour vacciner au plus vite le plus grand nombre de personnes, en prévention pour éviter la propagation du virus et pour éviter des formes graves de cette maladie. Il en est de même pour la recherche des médicaments à visée curative de la maladie qui font tous, à quelques exceptions près, l’objet d’essais cliniques toujours en cours.

Selon Pharmalagasy, plusieurs phases sont nécessaires avant la commercialisation d’un médicament, allant de la phase 1 à la phase 3. A Madagascar, après consultation de la communauté scientifique, le président Andry Rajoelina a donné son feu vert à la société pour la mise au point de médicaments à base d’Artemisia annua et ses dérivés pour lutter contre le Covid-19. Un essai clinique, phase 2, pour évaluer l’efficacité de l’artésunate injectable, a été mené de juillet à septembre 2020. Les résultats de cette étude ont montré une proportion plus élevée de succès thérapeutique quand l'artésunate était utilisé seul. 

A signaler que cette phase 2 a fait l’objet d’un partenariat international impliquant le professeur Dhanjay Jhurry, président de l’Université de Maurice, Dr. Thomas Lodi Director of Integrative Oncology (Thailand) et Dr. Nathan Goodyear Oasis of Healing (Arizona U.S.). Toutefois, les résultats devaient être confirmés par une étude à plus large échelle avec une autre présentation galénique plus adaptée à une diffusion à grande échelle. Ainsi, afin d’évaluer l’efficacité et l’innocuité du CVO Plus Curatif dans le traitement du Covid-19, un essai clinique phase 3 a été mené de janvier à mai 2021. Le protocole d’essai a été élaboré et supervisé avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dûment approuvé par celle-ci.

Après évaluation de plusieurs critères (guérison, évènements indésirables, résultats biologiques, ...), il a été conclu qu’aucun patient traité par CVO Plus Curatif n’a évolué vers la forme grave et tous les patients ont vu préserver leurs fonctions hépatique, rénale et métabolique. Le médicament est jugé efficace à 87,1% pour le traitement du Covid-19 de forme légère à modérée après 28 jours de suivi. 70,45% des patients ont été guéris dès le 14ème jour.

Les gélules de CVO Plus Curatif, présentés officiellement le 2 juillet dernier au siège de Pharmalagasy, contiennent un extrait complexe standardisé d’Artémisia annua et de l’huile essentielle de Ravintsara. Chaque gélule est normalisée en artémisinine à 150 mg, en extrait de flavonoïde à 3,3 mg, en extrait terpénique à 4 mg et en eucalyptol à 7,1 mg. Comparé aux poudres de plantes brutes séchées ou au tambavy, les teneurs en principes actifs sont constantes et stables. Pharmalagasy et ses partenaires affirment être désormais prêts pour une commercialisation à grande échelle de ce médicament, sa capacité industrielle étant à même de produire jusqu’à 50 millions de traitements par an.