Bloco Malagasy démarrera une tournée ce vendredi 6 aout dans la partie sud de la Grande Ile, plus particulièrement dans la région Androy. Le groupe se rendra entre autres à Bezaha,  à Ejeda, à Ampanihy, à Beloha, à Tsihombe, à Ambovombe, à Bekitro, à Tranoroa Betioky et enfin à Andranovory.

Selon l’agence de presse gouvernementale La Dépêche Taratra, cette tournée est une initiative de l’ONG Bel Avenir pour témoigner son engagement dans sa lutte contre réchauffement climatique, principale cause de la sècheresse et du kere (famine). Depuis la fin de l’année 2020, le Grand Sud de Madagascar fait face à une forte sécheresse qui entraine une grande insécurité alimentaire pour plus de 1 million de personnes. 

Plusieurs animations sont prévues : une exposition photo et un cinéma mobile qui auront pour thème le réchauffement climatique, les causes et les conséquences, particulièrement pour les enfants. La troupe effectuera 15 représentations publiques avec des parades de rue, des interventions dans des écoles… Les membres du groupe réaliseront des visites pédagogiques et des échanges culturels. La caravane sensibilisera également la population sur les droits des enfants et l’expédition est prévue s’achever le 20 août prochain. 

Rappelons que Bloco Malagasy est un groupe de batucada (percussion afro-brésilienne) formé pour donner une alternative de loisirs aux filles avec haut risque d’exclusion sociale et de tomber enceinte pendant leur adolescence. Le projet est né en 2008 avec un groupe d’élèves qui suivaient des cours de français donnés par des volontaires de l’ONG Bel Avenir. 

Au début, il était formé par des filles du quartier tuléarois de Tsimenatse, dans les environs du Cinéma Tropic. Un an après, avec sa popularité, des jeunes d’autres quartiers ont commencé à s’y intéresser et à en faire partie. Bloco signifie « association » ou « groupe » en portugais. Au Brésil, les blocos sont les fanfares de rues qui jouent et font des animations pendant le traditionnel carnaval.