Tahina Michel Razafindramalo, ministre du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et télécommunications (MNDPT), a indiqué que les efforts du gouvernement pour accélérer la digitalisation du secteur public et aussi pour soutenir les entreprises innovantes opérant dans les TIC se poursuivent.

Selon le ministre en charge du Développement numérique, plus de 250 bureaux de postes sont disponibles dans le cadre du déploiement national de la plateforme de création d'entreprises en ligne Orinasa. « Notre ministère a la volonté de mettre à disposition des start-up, un incubateur de projets pour attirer les jeunes structures et les amener jusqu'à la formalisation », a-t-il indiqué.

Outre les métiers historiques de la Poste, une modernisation et digitalisation de différents services financiers sont déjà en cours tels que Paositra Money ou le lancement d'une carte bancaire E-Poketra. Tout ceci afin de « démocratiser l'usage des moyens de paiement virtuels et atteindre toujours plus d'entrepreneurs dans l'inclusion financière ».

« La digitalisation fait partie des activités du Country program 2021- 2023 du PNUD Madagascar. Le déploiement de cette plateforme dans les Régions et dans les Districts permettrait la formalisation des entreprises informelles, surtout l'inclusion des personnes vulnérables dans le processus de développement », a soutenu, pour sa part, Inès Ratsirimpady, spécialiste en économie, secteur informel et développement du secteur privé.

De son côté, l’administration des impôts souligne que la politique mise en œuvre actuellement est la formalisation intensive du secteur informel. Comme la Direction Générale des Impôts (DGI) dispose de centres fiscaux dans les Districts, elle compte renforcer sa collaboration avec l'EDBM (Economic Developement Board of Madagascar) pour mettre en place une structure au niveau des centres fiscaux pour la formalisation en ligne des entreprises incluant l'accompagnement et la formalisation.