La 76éme Assemblée générale des Nations Unies s'est ouvert au Siège de l'ONU à New-York ce 21 septembre 2021 et se déroulera jusqu'au 27 septembre prochain. Le Président Andry Rajoelina a assisté à l'ouverture des débats au siège des Nations-Unies. Mardi dans l’après-midi, le Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies, António Guterres, s’est entretenu avec le Chef de l’Etat malgache.

Lors de cette rencontre bilatérale en marge de ce sommet. Andry Rajoelina a félicité le Secrétaire Général de l'ONU pour son leadership tout au long de cette pandémie. Il a aussi remercié son interlocuteur pour « l'implication sans relâche de l'ONU dans la lutte contre la Covid-19, notamment à travers l'initiative COVAX ». En effet, le Président a exprimé sa reconnaissance à l'endroit de l'ONU pour les aides et les appuis techniques, financiers, logistiques et opérationnels dans la riposte du Gouvernement Malagasy contre cette pandémie mondiale. 

Selon le communiqué de la présidence malgache, Andry Rajoelina a aussi souligné l'engagement du numéro Un de l'ONU pour la promotion de l’égalité des genres et la promotion de la jeunesse. « C’est effectivement un défi essentiel si l’on veut vraiment changer les choses. A Madagascar, l’État a développé des initiatives de soutien à l’entreprenariat de la jeunesse. Et c’est un véritable succès car bénéficiant d'une prise en charge, les jeunes s’impliquent davantage dans la vie économique du pays, favorisant la création d’emplois », a soutenu le Président.

Ce dernier qui a également témoigné de la volonté de Madagascar d’accroitre le nombre de ses ressortissants travaillant au sein de l’ONU. En effet, Madagascar reste sous-représenté au sein des différents postes de cette organisation et souhaite ainsi voir augmenter son quota de représentation au sein du système des Nations Unies. 

Le Secrétaire général Antonio Guterres a, pour sa part, félicité le Chef de l’Etat malgache pour son leadership dans la lutte contre la pandémie. Il a aussi réitéré le soutien des Nations Unies dans les efforts déployés par la Grande Ile pour rattraper le retard de développement et accéder à l’émergence de Madagascar. Les deux parties ont également évoqué les grands chantiers entrepris dans le Sud qui subit de plein fouet les conséquences du changement climatique.