« Cher Désiré, alors que récemment encore, tu m'avais proposé de te remplacer pour assumer les responsabilités au sein de Madajazzcar, je considérais tes propos comme faisant partie de tes taquineries habituelles », a écrit Jackie Ranarison qui va désormais assurer le leadership du dispositif d’organisation de l’événement Jazz.

« Aujourd'hui, tu as rejoint les Etoiles du Jazz..... Le sens du devoir m'anime pour reprendre cet héritage, et c'est véritablement un immense honneur de te succéder, de continuer les activités que tu as accomplies avec tant de passion, d'ardeur et de dynamisme. Tu as réalisé un travail tellement titanesque, tellement colossal, tellement remarquable et exceptionnel...., la tâche ne sera ni facile ni évidente », a ajouté Jackie Ranarison qui a promis de « tenir haut le flambeau et faire en sorte que ton bébé, le Festival International Madajazzcar, puisse perdurer »

Pour cette 32ème édition, va naturellement rendre un vibrant hommage à Désiré Razafindrazaka. Le festival n’aura pas la dimension des éditions passées pour différentes raisons mais les organisateurs travaillent à ce que Madajazzcar soit cette année un beau moment de communion nationale.

« Nombreux sont ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne participeront pas aux événements de cette année (partenaires, sponsors, musiciens, public), mais tous se joindront aux acteurs de ce Madajazzcar 2021 pour vivre les valeurs qui te sont chères : unité, solidarité, partage, soutien, fraternité... », a-t-on indiqué.

Lors d’une conférence de presse organisée dernièrement par les organisateurs, il a été annoncé que l’IFM aura l’honneur d’accueillir une nouvelle fois la soirée d’ouverture du festival, une cérémonie dont les harmonies autour de la basse seront dédiées à l’irremplaçable Désiré Razafindrazaka. Rendez-vous est donné du 8 au 17 octobre 2021 dans différents endroits de la capitale à l’instar du Kudeta Anosy, l’Ibis et le Chick’n’Art Ankorondrano ou encore le théâtre de verdure d’Analamaitso.