Consciente de la nécessité d’avoir un mode de gouvernance moderne et notamment un système de management anti-corruption pour une pérennité de ses activités, et en accord avec ses valeurs d’intégrité et d’éthique, Sahanala a présenté officiellement, le 14 octobre dernier, à l’hôtel Carlton d’Antananarivo, les tenants et aboutissants de son nouveau dispositif de bonne gouvernance.

C’était lors d’une cérémonie en présence des représentants du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO), des différentes autorités ainsi que de ses partenaires que la mise en place de ce système de management anti-corruption par cette organisation créée par Serge Rajaobelina, qui se présente en tant qu’entreprise sociale, a été officialisée. 

Il a également été indiqué que le cabinet NR Consult a appuyé Sahanala dans la concrétisation de ce projet. Une élection des référents éthiques par région a déjà été procédée et ces derniers viennent de bénéficier de trois jours de formation notamment sur la gestion des doléances et des signalements. 

Sahanala a en outre annoncé qu’un plan d’action va être mis en application pour assurer l’effectivité de ce système de management anti-corruption au niveau de chaque association de Sahanala dans les 10 régions de Madagascar.

« La mise en place de ce système de management anti-corruption au sein de Sahanala est un pas de plus vers l’engagement pris il y a 10 ans de cela : être une entreprise sociale engagée pour des impacts positifs et durables sur les communautés, leurs régions, et leur environnement naturel », a souligné Sahanala dans un communiqué qui a suivi la cérémonie de présentation.