Le bureau-pays du Groupe de la Banque africaine de développement à Madagascar et ses partenaires ont lancé officiellement ce mardi le « Business linkage program », un programme africain de liaison entre les petites et moyennes entreprises et les grandes entreprises. Son objectif est de soutenir les entreprises pour promouvoir la création d’emplois et réduire les inégalités et la pauvreté dans le pays.

Le programme, piloté par le ministère de l’Industrie, du commerce et de la consommation, bénéficie des partenariats institutionnels des ministères malgaches de l’Agriculture et de l’Élevage ainsi que de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie de Madagascar, du Programme Fihariana, du Conseil du développement économique de Madagascar, l’Agence de promotion des investissements, et de différents groupements d’entreprises du secteur privé.

La mise en œuvre effective du projet « SME Business linkage program » durera jusqu’au mois de  décembre 2023. Le programme bénéficie d’un financement de 1,43 million de dollars américains, issu de la Facilité d’appui à la transition, en faveur des micros, petites et moyennes entreprises.

Dans la composante « accès aux compétences » du projet, le programme prévoit la sélection de 300 candidatures des micros, petites et moyennes entreprises de tous les secteurs, dont 40% dirigées par des femmes et des jeunes. En amont du processus, les candidatures reçues passeront une phase de sélection au cours de laquelle les entités seront filtrées selon des critères précis. 

Les entreprises sélectionnées bénéficieront ensuite d’une formation à l’entrepreneuriat, qui mènera les dirigeants de ces micros, petites et moyennes entreprises à analyser leurs forces et faiblesses et à prendre conscience des améliorations nécessaires pour fournir des produits et services de qualité. À la suite de cette formation, elles suivront une séance d’information consultative pour leur permettre d’avoir une vue d’ensemble des entreprises.

À l’issue de cette étape, des diagnostics seront menés sur les micros, petites et moyennes entreprises formées, avec une visite d’entreprise prévue. Son but sera d’établir des analyses sur les compétences en matière de gouvernance et de gestion, de production, de marketing, de finance, de productivité. Selon les points à améliorer, constatés lors des diagnostics, les micros, petites et moyennes entreprises bénéficieront de formations sur les compétences managériales, le coaching et le mentorat, avant de renforcer leurs capacités de production.

La composante « accès au marché » concerne la mise en relation de ces micros, petites et moyennes entreprises avec les grandes entreprises par l’établissement de liens commerciaux. Le programme développera ainsi une plateforme en ligne à travers laquelle les grandes entreprises sollicitant des biens et services présenteront leurs besoins, et auxquels les petites et moyennes entreprises formées déjà inscrites, pourront répondre. Dans la composante « accès au financement », un système de garantie de crédit sera mis en place dans les banques locales partenaires pour favoriser l’accès au financement des dirigeants des micros, petites et moyennes entreprises qui remporteront des contrats avec de grandes entreprises.