Ce jeudi 21 octobre 2021, les agents des douanes opérant à l’aéroport international d’Ivato ont annoncé avoir déjoué une tentative d’exportation sans déclaration de devises d’une valeur totale de 28.775 euros. Suite à cette opération, l’administration douanière a convoqué la presse pour lancer une nouvelle fois une mise en garde à l’encontre des trafiquants de monnaies étrangères. 

 Les agents des douanes ont saisi les liasses illicites auprès d’un passager enregistré pour le vol AF 935 à destination de Paris CDG, France. Après le passage au scan du bagage à main, les douaniers ont effectué une fouille et ont découvert les devises non déclarées. 

Rappel a été fait après ce fait d’actualité que suivant le circulaire du 13 juillet 2021, toute personne se rendant à l'étranger a le droit d'emporter des billets de banque en devises échangés auprès des bureaux des change, ou des intermédiaires agréés jusqu'à concurrence de 10.000 euros ou son équivalent en d'autres devises.

La règlementation précise que les voyageurs peuvent emporter au départ sans obligation de présentation de justificatif d'allocation jusqu'à concurrence de 1.000 euros ou son équivalent en d'autres devises. Lorsque le montant emporté au départ est supérieur à 1.000 euros ou son équivalent en d'autres devises, le voyageur doit déposer aux Services des douanes l'attestation de change délivrée par un bureau de change, ou un intermédiaire agréé, jusqu'à concurrence du montant en dépassement de ce seuil. 

En cas de non-déclaration ou de fausse déclaration, la personne est passible d’infraction mixte de douane et de change sanctionnée par le paiement d’une amende en contrevaleur en Ariary du montant total des devises objets de la saisie, qui peut être assortie d’une peine pénale. 

Pour l’administration douanière, la saisie faite à Ivato ce jeudi renforce encore plus les engagements de ses collaborateurs dans le renforcement du contrôle et la lutte contre le traffic illicite. « Plus particulièrement, ce jour, cette saisie démontre que, malgré l'appel à la grève du Syndicat, la Douane a tenu à assurer sa mission, et les agents étaient présents à leurs postes », a-t-on aussi souligné.