L’Union européenne (UE) affirme travailler en étroite collaboration avec Madagascar afin d’aider ce dernier à élaborer et à mettre en œuvre des politiques de soutien au développement du secteur privé et à la formation professionnelle. 

« Afin de contribuer à la relance économique post-crise sanitaire et à la reprise et au maintien des emplois formels dans les secteurs de production, l'UE finance via une convention de délégation avec l'Agence Française de Développement (AFD) et met en œuvre les actions prévues dans le Programme d’Appui au Développement des Exportations et à l’Intégration Régionale (PADEIR) », a fait savoir la représentation dans la grande île de l’UE.

Il a aussi été indiqué qu’un financement de 9 milliards d’Ariary (soit 2 millions d’euros) a été approuvé dans ce cadre. Une attention particulière sera portée à l’amélioration des compétences des salariés des TPE-PME et à l’accès à l’emploi de la jeunesse malagasy et les groupes vulnérables dans les secteurs textile, tourisme et techniques de l’information et de la communication en vue de renforcer la compétitivité du pays.

Dans son allocution ce 13 octobre 2021, durant la cérémonie de lancement officiel de la contribution de l’Union européenne, le numéro un de la Délégation de l’EU à Madagascar et aux Comores, Giovanni Di Girolamo, a réitéré la volonté de son institution à soutenir la résilience économique à Madagascar et à appuyer le secteur privé notamment au travers de cette contribution au développement du capital humain.

Notons par ailleurs que les équipes de l’UE et des Nations unies opérant à Madagascar ont eu une réunion d’échange le 7 octobre dernier. Cette rencontre leur a permis de partager les réflexions et orientations stratégiques des deux institutions dans le cadre de leurs nouveaux cycles de programmation respectifs, d’identifier des opportunités de collaboration et de continuer à assurer entre eux « une solide coordination et entente de vues ».