Une réunion a été tenue ce jeudi entre le ministère des Transports et de la Météorologie, le ministère de la Santé Publique, le ministère du Tourisme, le ministère de l’Économie et des Finances et l’Aviation Civile de Madagascar, en présence des compagnies aériennes, sur les modalités pratiques du plan d’ouverture des frontières.

Le secteur aérien inaugurera cette réouverture progressive suite à la décision prise lors du Conseil des ministres qui s’est tenue ce 13 octobre. Il a été convenu que seuls les deux aéroports d’Ivato et de Nosy-Be pourront être desservis dans un premier temps, par les îles avoisinantes (Maurice et La Réunion) et l’Europe. 

Ceci dans un souci de la promotion de la connectivité et du tourisme, qui ont été fortement impactés suite à la suspension des activités durant ces deux dernières années. Ces destinations ont été choisies en fonction du trafic affinitaire et de la portée touristique qu’elles représentent pour Madagascar.

L’ouverture vers d’autres destinations dépendra de la maîtrise des risques et des mesures diverses pour cette première initiative. D’autres dispositions seront prises après une observation stricte jusqu’à la fin de l’année.

« Pour ce qui est du traitement des passagers, le ministère des Transports et de la Météorologie lance le défi de faciliter autant que possible les traitements des passagers, tout en tenant compte des mesures et procédures imposées, pour assurer une prise en charge fluide et, parallèlement, le bon fonctionnement des aéroports », a-t-on également indiqué.

En ce qui concerne les possibilités d’ouverture des frontières maritimes, précision a été donnée que des réunions de préparation et de réflexion sont maintenant en cours sous l’égide du ministère de tutelle.