Otrikaina poursuit son petit bonhomme de chemin. Sa fondatrice, Raharinavalona Noely Mamy, a été nominée parmi les 55 femmes meilleures entrepreneures en Afrique de l'année 2020. Selon la Dépêche Informative Taratra, cette jeune société est en train mettre en orbite un projet baptisé "Bambou garden", qui a pour objectif de contribuer à la protection de l'environnement en fabriquant de manière responsable des produits alimentaires et du charbon de bois avec le bambou comme principale matière première.

La fondatrice d’Otrikaina participera également à la semaine mondiale de l'entrepreneuriat 2021 qui se tiendra du 8 au 14 novembre prochain, sous le thème "Éducation, Écosystème, Inclusion et Politique". « En tant que petite entreprise, nous espérons faire bouger les choses et se faire remarquer par les autorités responsables durant cet événement économique », a déclaré Raharinavalona Noely Mamy.

Cette dernière, aujourd’hui âgée de 34 ans, affirme se spécialiser dans la valorisation agricole en créant de « nouveaux produits utiles ». Elle a suivi une formation afin de pouvoir coacher les jeunes dans le programme Fafede Madagascar, soutenu par la Banque Africaine de Développement, et a créé son entreprise en 2017, afin « de prouver aux jeunes que nous pouvons réussir même en démarrant à partir de rien ». 

Dans un entretien récent accordé à un média de la place, elle a déclaré que son but est de faire d’Otrikaina une véritable référence pour les jeunes qui souhaitent réussir dans l’entreprenariat. Celle qui a été parmi les finalistes de la compétition « Agri Pitch » en Côte d’Ivoire en 2018 n’écarte pas non plus d’idée d’acter l’expansion régionale de sa boite dans un avenir proche.