Une réunion préalable a été effectuée ce lundi en vue de renforcer les mesures mises en place à l’aéroport international d’Ivato, la seule plateforme qui peut pour l’instant accueillir les vols en provenance de l’étranger, dans le cadre de la réouverture progressive des frontières. Il s’agit, selon les responsables, de renforcer le dispositif en place afin d’améliorer l’expérience passager tout en garantissant la sécurité sanitaire.

La délégation ministérielle, conduite par le Ministre des Transports et de la Météorologie, et son homologue du Tourisme était constituée des représentants des différentes les entités concernées par l'ouverture des frontières. A noter que les deux membres du gouvernement étaient déjà sur place ce dimanche lors de l’arrivée des premiers avions en provenance de Paris. 

Selon le Ministère en charge des Transports, cette descente sur le terrain visait à assurer l'effectivité des dispositions prises suite à la reprise progressive des liaisons aériennes internationales. Il a aussi été indiqué que les projets en cours, à la fois « qualitatifs et quantitatifs », consistent à informatiser le traitement du paiement des frais du test PCR, augmenter le nombre des box pour le paiement des frais du test PCR et renforcer le nombre des box pour la réalisation des tests PCR.

« À noter que les mesures de renforcement entreprises ce jour ont pour but d'optimiser au mieux la durée de traitement des passagers depuis le débarquement jusqu'à la navette, tout en diminuant autant que possible le risque de propagation des virus », a souligner le communiqué du ministère qui a ajouté que d'autres mesures sont en vue « toujours dans l'optique d'améliorer la chaîne de traitement des passagers ».

Concernant l’hébergement des passagers qui doivent rester confinés en attendant le résultat de leur test PCR, les représentants au sein du Ministère des Transports et de la Météorologie, aux côtés du Ministère de la Santé, ont effectué dernièrement une descente dans plusieurs hôtels agréés situés à Antananarivo. Le but, a-t-on expliqué, étant le contrôle de l’effectivité du confinement des passagers ainsi que de la qualité organisationnelle des établissements hôteliers.