Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

CAPITAL HUMAIN | L’Inscae va épauler la SPAT



La Société du Port à gestion Autonome de Toamasina (SPAT), représentée par son Directeur Général, Christian Eddy Avellin et l'Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprises (Inscae), représenté par le Directeur Général, Docteur Harimino Rakoto, ont signé une convention de partenariat pour la mise en place de système de soutien à la formation, renforcement des capacités du personnel et établissement de « business model évolutif » suivant les besoins en formation de la SPAT.

La signature de l’accord entre les partenaires a été actée au début de ce mois. Selon la SPAT, l’Inscae dispose d’une solide expérience et des outils nécessaires pour développer un partenariat de qualité et ambitieux avec la société portuaire afin de renforcer son capital humain. Créée en 1981, l’Institut  a formé de nombreux cadres nationaux de haut niveau. Il se positionne aussi en tant que promoteur des initiatives entrepreneuriales et développe des activités de recherche en management. 

« A l'écoute des aspirations du monde économique confronté à la mondialisation des marchés, nous nous efforçons de répondre en permanence aux attentes des entreprises, voire du secteur public, en ouvrant presque chaque année de nouveaux programmes, ce qui a contribué à notre bonne réputation aux niveaux local, régional et international », soutient l’institut.

A savoir par ailleurs que depuis le mois de novembre 2021, le perfectionnement du personnel de la SPAT en matière de " Rédaction de la correspondance administrative " est en cours. Ce module de formation professionnelle, dirigé par M Totolahitsara, a pu se faire grâce à une collaboration avec l'Ecole Nationale d'Administration de Madagascar (Enam), par le biais de l'équipe du SPRAC, et est financée par Le Fonds Malgache de Formation Professionnelle.

La SPAT qui a affirmé que les initiatives menées pour renforcer les capacités du personnel du port de Toamasina tiennent compte du fait que l’infrastructure et les activités portuaires vont s’étendre significativement ces prochaines années. A noter que la Phase I du projet d'extension du grand port de l’Est s'est achevée, tandis que la Phase II est prévue se terminer en 2026. Ce projet est l'un des plus grands en Afrique financé par le gouvernement japonais à hauteur de 639 millions de dollars.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.