Pour soutenir la relance agricole et renforcer la résilience de plusieurs dizaines de milliers de ménages des régions d’Androy et Anosy, le ministère en charge de l’Agriculture et la FAO ont lancé les distributions de semences. L’initiative bénéficie de l’appui du projet « Mionjo, soutien aux moyens de subsistance résilients dans le sud de Madagascar», financé par la Banque mondiale.

Selon les explications fournies,  cet appui du projet Mionjo s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une partie du programme, appelée composante d’intervention d’urgence conditionnelle. Elle a été confiée à la FAO et ses partenaires et financée pour un montant de 10 millions d’USD. Le titulaire du projet est le Ministère de l’intérieur et de la décentralisation, en collaboration avec le Ministère de l’agriculture et de l’élevage. 

Dans le sud de Madagascar, la grande saison fut touchée pendant deux années consécutives par des périodes de sécheresse. Pour 2022, les données météorologiques indiquent que les premières pluies utiles seront au rendez-vous à partir de la seconde décade de janvier. Ces prévisions se précisent et présagent ainsi un environnement propice à une bonne campagne agricole. En effet, les précipitations sont cruciales pour permettre de recharger les réserves en eau du sol et assurer la germination et le développement végétatif des cultures. 

Ainsi, la FAO et ses partenaires ont prépositionné, dès le début de décembre 2021, des semences résilientes et adaptées aux conditions agro-climatiques de la région du sud, notamment plus de 300 tonnes de semences de qualité de sorgho, de niébé et d’arachide; 250 000 mètres linéaires de bouture de manioc et 160 000 kits de semences maraîchères, en attente du moment opportun pour lancer les distributions, évitant ainsi d’éventuelles consommations ou ventes. 

En outre, 40 tonnes supplémentaires de semences de sorgho seront distribuées suivant l’échelonnement des mises en terre et des récoltes, afin de mettre toutes les chances de réussite du côté des producteurs et productrices de la région. D’autres intrants et matériels agricoles seront également distribués aux ménages bénéficiaires, afin de renforcer leurs capacités productives et faciliter la préparation des sols, l’irrigation, l’entretien et la récolte.