Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

CLIMAT DES AFFAIRES | Rendez-vous public-privé ce 24 janvier



Comme à chaque année, la Direction Générale des Impôts (DGI) et l'Economic DevelopementBoard of Madagascar (EDBM) initient une rencontre afin, a-t-on souligné,  de préserver le climat de confiance entre les pouvoirs publics et le secteur privé. Rendez-vous est donné cette fois ce lundi 24 janvier pour des échanges qui s’inscrivent selon la partie publique dans un « dialogue sectoriel transversal ».

Dans un communiqué publié par la Direction Générale des Impôts, la rencontre de ce lundi s’insère dans le processus d’échanges réguliers entre le gouvernement et le secteur privé. Dans ce cadre, un groupe de travail est constitué afin de discuter, analyser, solutionner tous problèmes nouveaux ou récurrents par rapport à la mise en œuvre des décisions et politiques économiques du gouvernement…
 
« Ayant entendu les préoccupations des opérateurs économiques face aux redressements fiscaux portant notamment sur les exercices 2017 et 2018, opérés par la Direction Générale des Impôts, invitation a donc été envoyée aux groupements, syndicats des industriels et opérateurs économiques, en début de semaine, à une rencontre à la Chambre du Commerce et de l'Industrie Antaninarenina, ce lundi 24 janvier à 14 heures », a-t-on aussi noté dans le communiqué. 

La partie publique qui affirme en outre être consciente de la nécessité d'aligner les visions de développement économique des secteur public et privé. Et la DGI de souligner qu’avec avec l'Economic Development Board of Madagascar, elle a décidé d'enclencher ce mécanisme institutionnel, qui a pour vocation de rapprocher les acteurs, dans un souci d'amélioration du climat des affaires et de maximisation de l’efficacité des politiques publiques.

« Fidèle à sa vision d'une administration fiscale transparente, les responsables au sein de la DGI rencontreront les opérateurs afin d'éclaircir les points concernant les lois et les procédures relatives à ces redressements fiscaux. Ce sera également l'occasion pour ces derniers de fournir leurs doléances par rapport à la situation actuelle », a conclu le communiqué.

A noter que le patronat est monté au créneau cette semaine pour dénoncer une certaine dégradation du climat des affaires à Madagascar du fait d’une absence d’un plan de relance de l’économie, des décisions de redressement fiscal à l’endroit de plusieurs milliers d’entreprise, ou encore les défaillances en matière de fourniture d’électricité. Une situation qui, selon le secteur privé, n’incite guère à investir.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.