Malgré un contexte encore compliqué, les opérateurs de la filière tourisme et loisirs commencent à sortir de l’ombre à l’instar de Mad’Aventure, cette structure pilotée par pilotée par Patrick Rabet et Simon Risso, basée sur la côte Est de Madagascar, qui propose des voyages itinérants « clé en main » sur plusieurs jours en buggys VW LM 1.

Revendiquant le titre d’opérateur historique sur Madagascar, Mad’Aventure commence son activité en 2004 en important les premiers quads Polaris Trail Boss 330. Forte d’un parc de 12 machines, l’équipe sillonne la RN5 jusqu’à Maroansetra, les Pangalanes jusqu’à Mananjary et surtout Sainte Marie.

En 2008, l’entreprise profite d’une « pause de son activité » pour renouveler son parc avec des Buggys LM1 plus fiables et préparés pour les grands espaces. Les véhicules ont plus de soixante ans mais ils sont rénovés et entretenus pour « apporter le plaisir et la liberté de rouler hors des sentiers battus, la tête au vent en toute sérénité ».

Par groupe de 4 couples ou 8 individuels, Mad’Aventure fait découvrir les parcours sélectionnés tout autour de l’île, de l’est au sud en remontant par la côte ouest. Elle propose une dizaine de programmes mis en avant en fonction des saisons et des attentes de la clientèle. « Sauf programme sur mesure, notre offre est toujours calibrée sur 10 jours avec des possibilités d’extension », a-t-on indiqué.

Mad’Aventure qui souligne que son offre est tout compris, sans supplément excepté les boissons et les extras éventuels. « Sans fioriture humanitaires et écologiques qui sont régulièrement galvaudées par les opérateurs touristiques, nous approcherons le peuple Malagasy dans toute sa fierté, sa grandeur et sa diversité mais surtout, sa gentillesse », note aussi l’entreprise dans sa communication de relance après plusieurs mois de vache maigre du fait de la pandémie.