Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

NOTATION DE STANDARD & POOR’S | Le point de vue des autorités



La note «B-/B» obtenue par Madagascar, qui se place devant 11 pays d’Afrique subsaharienne, suite à l’évaluation inaugurale effectuée par l’agence  Standard & Poor’s, a fait l’objet d’un article dans la dernière newsletter du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF). Ainsi, le ministère précise l’avis du gouvernement concernant la notation de l’agence.

Pour le MEF, rares ont été les pays qui, dès leur première évaluation, ont eu la «perspective positive » comme appréciation. C’est le cas pour le Mozambique en 2004 et pour le Rwanda en 2011. « Dans son rapport, l’agence Standard & Poor’s n’a pas manqué de retracer cette performance, en rappelant qu’après une forte contraction économique induite par la pandémie en 2020 », a aussi souligné l’article.

L’économie malgache a commencé à se redresser en 2021. Une accélération de l’activité économique de l’ordre de 5% est alors attendue cette année, grâce notamment à la hausse des marchés publics et privés. Pour le MEF, ce paramètre a pesé de tout son poids dans l’analyse de l’agence qui « affiche d’ailleurs son optimisme quant aux perspectives économiques de la Grande île ».

Celle-ci estime qu’entre 2023 et 2025, la croissance économique sera en moyenne de 5,6%, soutenue par la mise en œuvre d’importants investissements et des réformes structurelles dans le cadre du Plan émergence Madagascar (PEM). Pour Standard & Poor’s, ce PEM contribuera à faire passer Madagascar d’une économie à faible revenue à une économie émergent.
 
Le MEF qui avance en outre que l’agence Standard & Poor’s aurait l’intention de relever la note de Madagascar au cours des prochaines années si la performance économique et budgétaire du pays ainsi que l’amélioration des comptes extérieurs tiendront leurs promesses. Une perspective qui « nécessite la mise en œuvre des réformes structurelles, avec le programme sur la Facilité élargie de crédit (FEC) du Fonds monétaire international (FMI) et de la communauté internationale ».

Et l’article de tirer la conclusion selon laquelle la notation attribuée contribuera surtout au développement des relations de la Grande île avec les investisseurs pour la mobilisation des ressources nécessaires au financement de ce plan national. A noter cependant que les spécialistes ont tenu à préciser que si la notation de  Standard & Poor’s est surtout orienté vers le marché obligataire, les autres évaluations comme celle de la Coface (assurance-crédit) concernent davantage les investisseurs directs étrangers et les acteurs du commerce international.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.