Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

ZONE D’INVESTISSEMENT | Ehoala Park se met en avant



Aménagé dans une zone d’émergence économique  de 440 hectares, qui se positionne en tant qu’extension du port en eau profonde de Toalagnaro, Ehoala Park propose une zone d’invesssement pilote de 15 hectares avec un tarif de location foncière à hauteur de 1,1 dollar par an le mètre carré, avec facilité d’accès à l’eau et à l’électricité. 

Ehoala Park mise sur son prix très concurrentiel mais aussi sur le port à usages multiples qui peut traiter des porte-conteneurs, des vraquiers, des pétroliers, des cargos, mais aussi des navires de croisière. Le port a acceuilli 58 paquebots depuis qu’il est opérationnel et Ehoala Park met en avant cet atout pour attirer aussi les investisseurs touristiques.

La compagnie minière QMMRio Tinto, promoteur principal du projet de zone d’investissement, envisage également d’opérationnationaliser de nouvelles lignes maritimes et de mettre en place à terme un troisième terminal de transbordement pour desservir l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

Lors d’une rencontre avec la presse, tenue fin janvier, QMMRio Tinto a présenté les perspectives de développement du Port d’Ehoala et de l’Ehoala Park, « deux infrastructures devant jouer un rôle de premier plan dans l’émergence économique du pays et particulièrement de la région Anosy », a-t-on souligné.

« Nous menons campagne pour faire connaitre cette zone d’investissement, exposer son potentiel économique et vulgariser les conditions d’y accéder (utilité publique, normes…) », a-t-on fait aussi savoir. A constater en effet que nombre de médias ne sont pas encore au fait des activités et des projets qui y sont développés.

Plusieurs interventions ont été programmées lors de cette rencontre dont celles d’Andriantsoa Rabiaza, directeur du Port d’Ehoala, et de Tsitohaina Ramanohera, directeur général du Tourisme. L’Agence Portuaire, Maritime et Fluviale (APMF), en tant qu’autorité concédante au niveau du port d’Ehoala, a participé par l’intervention de Rodin Jean Claude, directeur des Affaires Portuaires. 

La présentation du dirigeant de l’APMF s’est appuyée sur le schéma directeur national de développement portuaire (SNDP) et sur une prévision d’évolution du Port d’Ehoala. Les journalistes ont aussi été informés qu’Ehoala Park est en quête d’investisseurs dans différents domaines comme la transformation de produits locaux, les services logistiques ou encore le tourisme. 

Pour l’instant, trois entreprises évoluent au sein de cette zone. Parmi celles-ci, la LPSA qui se charge des importations de fuel. Concernant la zone pilote de 15 ha, elle fait actuellement l’objet d’une promotion pour accueillir un nouveau groupe d’entreprises. Sécurisée et viabilisée avec un accès à l’eau et à l’électricité facilité par le concessionnaire, la zone accueille aussi  le projet phare de QMM dans les énergies solaire et éolienne, d’une puissance électrique totale de 20 mégawatts.  Il a d’ailleurs été souligné que les investisseurs intéressés veulent un approvisionnement stable et propre en énergie.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.