Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

STREET ART | Les « protagonistes » en conférence



Le RAAM ou Centre de Ressources des Arts Actuels de Madagascar, initié par l'ADMC (Association Des Médiateurs Culturels) a organisé le 14 avril dernier une conférence portant  sur le « street art » avec l'intervention de Tahina Rakotoarivony, artiste et fondateur du Festival d'Art Urbain, et qui a aussi regroupé plusieurs street artists par le biais d'Is'Art Galery.

Naty Kaly, artiste et un des fondateurs du mouvement Taninjanaka, a aussi participé à cette conférence qui a retenu comme thème : « Quelle est la place de l'art urbain à Madagascar ? » Le débat a été ouvert et promouvait la participation de tous les protagonistes du street art dans le pays. 

A savoir que le mouvement « street art » a pris une ampleur importante ces dernières années à Madagascar. Le nombre d’adeptes de cette discipline artistique n’a cessé de croitre et les événements dédiés se sont multipliés. Cependant, force est de remarquer qu’il n’est pas encore parvenu à atteindre l’influence acquise dans d’autres cieux.  

Mais les observateurs estiment que les initiatives menées dernièrement vont dans le bon sens. Pour rappel, l’année dernière, la Fondation H – Antananarivo a mis en place un projet autour du street art, afin de faire réaliser, par quatre artistes de premier plan sur la scène malgache, des fresques murales à hauteur d’enfant dans des établissements préscolaires publics d’Antananarivo. 

En plus de proposer aux enfants une offre artistique, sur mesure, réalisée en très grande partie en leur présence, l’idée de ce projet était de créer des lieux accueillants, propices à l’apprentissage, tout en sollicitant la curiosité et la créativité des enfants. L’objectif commun était de proposer des offres artistiques de qualité à l’adresse des jeunes enfants, pour stimuler leur curiosité et leur sensibilité à la création artistique dès leur première intégration dans la scolarisation.

Dans sa volonté de promouvoir les artistes, il s’agissait par ailleurs pour la Fondation H d’accroitre la visibilité des artistes contemporains malgaches dans les sphères scolaires et dans la société à travers la réalisation de ces fresques. Et lors de la conférence organisée par l’ADMC-CRAAM, il a été question, entre autres, de multiplier les projets de ce genre.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.