Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

FONCIER | Un colloque national au CCI Ivato



Le Colloque national sur le Foncier a débuté ce mercredi au Centre de Conférence Internationale d'Ivato. Pendant trois jours, les participants vont se pencher sur les questions de l'accès au foncier, la contribution du secteur foncier au développement, la résolution des litiges fonciers, la gouvernance foncière et la transparence des informations sur le foncier. 

Selon les organisateurs, un peu moins de 1000 participants issus de différents horizons, entre-autres, des élus, des représentants des collectivités territoriales décentralisées, des magistrats, des fonctionnaires du Service des Domaines, ainsi que de simples citoyens ont répondu présents à cette réunion. Le président Andry Rajoelina a fait le déplacement à Ivato pour donner le coup d'envoi de ce colloque. 

« Trouver des solutions pérennes aux problèmes fonciers persistants et optimiser l'utilisation du secteur foncier en tant que socle et levier du développement. Tels sont les principaux objectifs de cette initiative présidentielle », a-t-on indiqué dans un communiqué qui souligne que le Chef de l’Etat a insisté sur la nécessité de réformer le système d'administration foncière. 

La digitalisation de l’écosystème foncer à Madagascar fait aussi partie des sujets discutés au CCI Ivato. « Pour garantir une gestion foncière efficace, fiable et transparente, cette digitalisation doit concerner notamment la gestion des titres fonciers, pour aboutir à l'accélération du traitement des documents et des dossiers fonciers », peut-on aussi lire dans le communiqué.

En outre, convaincu de l'existence de réseaux mafieux derrière les cas d'accaparement de terrains qui se multiplient sur toute l'étendue du territoire national, le Chef de l’État a appelé tout un chacun à dénoncer les auteurs. Il soutient également que les affaires d'accaparement de terrains doivent être sanctionnées sévèrement et les auteurs devraient faire l'objet d'une poursuite pénale. 

Des directives ont été données à l'endroit du ministre de la Justice et du ministre de l'Aménagement du territoire et des Services fonciers, afin de démanteler complètement les réseaux mafieux derrière l'accaparement de terrains. Actuellement, 1/3 des dossiers de litiges fonciers seulement ont pu être traités au niveau des tribunaux.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.