Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

« RETABLISSEMENT SOCIO-ECONOMIQUE » | Un projet lancé avec l’OIT



Le nouveau projet de « Rétablissement socio-économique » face aux dégâts des cyclones Ana et Batsirai dans les régions, dont Analamanga et Fitovinany, a été lancé au Novotel, ce jeudi 23 juin 2022. L’enseignement technique et de la formation professionnelle fait partie des principaux secteurs bénéficiaires de cette initiative.

En présence du Premier Ministre Christian Ntsay, le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP), le Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers (MATSF) et l’Organisation International du Travail (OIT) ont lancé conjointement le projet qui durera 12 mois, et qui est financé par cette dernière, pour un montant de 559.000 dollars américains.

Pour le METFP, les activités prévues dans le cadre de ce projet sont la réhabilitation de cinq  Etablissements Technique et Professionnel, à savoir LTP Vaingaindrano, LTP Farafangana, LTP Mananjary, les CFPF Tsianolondroa Fianarantsoa et CFPF Mananjary. A noter que ces établissements sont situées dans le régions qui ont été touchées durement par le passage des deux cyclones.

« L’investissement que l’OIT réalise actuellement pour ces établissements de formation marque la volonté et leur engagement de participer activement à la mise en œuvre des Velirano 4 et 6 du Président de la République de Madagascar, qui met l’accent fort sur la promotion de l’excellence et la valorisation de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle », a souligné la ministre Vavitsara Rahantanirina Gabriella.

Notons par ailleurs que le METFP a annoncé la construction de six Complexes de Formation Professionnelle pour l’Excellence (CFPE) dans les ex-provinces de Madagascar.  Ces complexes de formation professionnelle seront « aux normes internationales au sein desquelles des offres de formation diversifiées (initiale, continue, en alternance, par apprentissage, par VAE, …) dans des secteurs et métiers porteurs requérant des compétences en haute technologie numérique et autres », a-t-on indiqué. Il est envisagé la certification d’au moins 1 200 formés par an.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.