Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

INVESTISSEMENTS US | La Grande Ile peut miser sur Prosper Africa



Pour augmenter le volume des investissements de son secteur privé dans la région, les Etats-Unis ont lancé l’initiative Prosper Africa qui est une forme de guichet unique, permettant d’accompagner les investisseurs des deux bords dans la construction de projets communs. Cette structure pilotée par Leslie Marbury est ainsi un moyen pour Madagascar de mieux séduire les investisseurs du pays de l’Oncle Sam.

Prosper Africa est l'initiative du gouvernement américain visant à doper le commerce et les investissements entre les États-Unis et l'Afrique. La structure travaille en partenariat avec le secteur privé en puisant dans les outils de 17 départements et agences américains pour atteindre trois objectifs : faire avancer les accords, promouvoir les opportunités et renforcer le climat des affaires et de l'investissement. 

Selon Leslie Marbury, les priorités des pays cibles sont tenues en compte, « en vue de créer des emplois et faire progresser la prospérité partagée ». Depuis le lancement de l'initiative en 2019, le gouvernement américain a aidé à conclure 800 accords dans 45 pays pour une valeur estimée à plus de 50 milliards USD, et Prosper Africa sur cette lancée en lançant des outils innovants qui rendent l'accompagnement gouvernemental au secteur privé plus accessible, plus agile et plus compétitif... 

Prosper Africa qui affirme s’activer actuellement dans la perspective du Sommet des dirigeants africains et des USA, qui aura lieu du 15 au 13 décembre prochain. « Avec le projet, nous apportons des réponses à des opportunités, mais aussi à des défis. Pour ce qui est des opportunités, la région possède certains des marchés à la croissance la plus rapide au monde. Nous trouvons des opportunités dans la population qui est de plus en plus urbaine, connectée numériquement et qui est jeune », a-t-on indiqué.
 
La mise en place d’un guichet unique pour les entreprises et les investisseurs constitue une étape importante. Une équipe de conseillers qui travaillent avec les entreprises et les investisseurs est en place et aide les entreprises à « naviguer dans les divers instruments du gouvernement américain, parmi lesquels on retrouve notamment l’US DFC ou Exim Bank USA, l’USTDA (Agence Américaine pour le Commerce et le Développement) et le US-Africa Developement Foundation ainsi que l’USAID qui sont sur le terrain. Pour Madagascar, l’interlocuteur le plus près est la structure de liaison implantée à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Prosper Africa qui note en outre qu’au-delà des rendements financiers, les investisseurs américains souhaitent surtout avoir un impact social et environnemental. « Avec eux, il y a deux choses que nous essayons de faire. Nous essayons d’améliorer leurs perceptions du risque, mais aussi de leur permettre de rencontrer des partenaires crédibles sur le terrain », a expliqué Leslie Marbury. Notons, enfin, que la diplomatie économique et d’affaires entre Madagascar et les Etats-Unis a connu un regain de dynamisme ces derniers temps. Il y a eu également le déplacement à Washington d’une délégation conduite par le chef de l’Etat malgache en avril dernier.
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.