Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

DIANA CHAMIA ANJARASOA | La fondatrice de Vangovango



Africa’s Business Heroes (ABH) Prize Competition, programme philanthropique créé par la Fondation Jack Ma pour mettre en lumière et soutenir les entrepreneurs africains, vient d’annoncer les noms des 50 finalistes de son édition 2022. Y figure Diana Chamia Anjarasoa, la fondatrice de Vangovango.

Cette année, le concours a attiré plus de 21 000 candidatures provenant des 54 pays africains. C’est dire que la présence de l’entrepreneuse malgache dans la liste des 50 finalistes mérite un portrait. Cette compétition a pour but de soutenir et inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains de tous les secteurs d’activités qui construisent une économie plus durable et plus inclusive à l’échelle du continent. 

Pendant dix ans, l’ABH récompensera 100 entrepreneurs africains et s’engage à fournir des subventions, des programmes de formation et un soutien au développement d’un écosystème entrepreneurial. Chaque année, le concours ABH sélectionne 10 finalistes qui ont l’opportunité de présenter leur activité et de remporter une part du prix de 1,5 million USD. Jack Ma, fondateur d’Alibaba Group et de la Fondation Jack Ma, a créé le concours après sa première visite en Afrique en 2017, durant laquelle il a été inspiré par l’énergie et le potentiel entrepreneurial des jeunes qu’il a rencontrés.

Diana Chamia a débuté, pour sa part, en tant que community manager et Web Business Developer dans différentes entreprises. Elle va créer ensuite deux entreprises "Chamstyle" et "Entrepreneur de Demain". « De plus je fais de la photographie donc je peux me charger des créations de contenus photos ou autres pour vos réseaux sociaux ou site internet », a-t-elle déclaré.

Celle qui a décroché son bac S à 16 ans, puis une bourse d’étude en France, une licence en Science et Communication et un Master en Web Business Developper va ensuite se lancer dans la bijouterie en créant Vangovango. « En juin 2018 je me lance sur un nouveau projet plus ambitieux car il m’a fallu plus de capital social. Vangovango Gasy est née d’une envie de mettre en lumière le bracelet ancestral malgache. Mais l’aventure nous a emmené à proposer plus que des bracelets mais aussi les autres formes de bijoux (colliers, bagues etc) », a-t-elle confié dernièrement.
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.