Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

PROTECTION DE L’ENFANCE | Hôteliers et restaurateurs s’impliquent



La FHORM (Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar) a participé, le 28 juillet dernier à l’hôtel Tana Carlton Anosy, aux débats centrés sur la protection de l’enfance. Cet évènement a réuni notamment le Ministre de la Sécurité Publique, le Ministre du Tourisme et l’Ambassadeur de France à Madagascar.

Selon les membres de cette association, leur secteur est un des principaux leviers de développement à Madagascar. « C’est une clé essentielle à la relance économique post-Covid ».  Les acteurs de la FHORM qui regroupent plus de 60 % des hôtels et restaurants de l’île. Les recettes fiscales et redevances de ces derniers ne sont pas négligeables. Ils sont aussi des acteurs majeurs du tourisme, des apporteurs de devises et des créateurs d’emplois. Ils assurent du travail à des milliers de familles…. 

La fédération forme également aux métiers de ce secteur. En plus, depuis le début de la pandémie jusqu’à ce jour, il investit dans la formation et garantit le respect des mesures sanitaires contre la Covid-19. « La FHORM est consciente de sa place prédominante sur le plan économique. Elle souhaite étendre son influence en travaillant de près avec plusieurs partenaires locaux et étrangers », a-t-on aussi indiqué.

Cette fois, elle soutient une cause importante sur le plan social et humain : la protection des mineurs. « Les enfants sont les adultes de demain, le futur de Madagascar. Le président du Conseil d’Administration a donc profité de cet évènement pour réitérer son engagement à soutenir cette cause ».

Sur ce volet, la FHORM collaborera avec les ministères et autorités concernés ainsi que tous les acteurs collatéraux. Et puisque le domaine de l’hôtellerie-restauration touche directement les foyers et les communautés, la fédération affirme pouvoir atteindre davantage de cibles. Mais la FHORM a aussi indiqué que les choses s’amélioreront si l’État décide enfin la levée définitive des tests au départ et à l’arrivée de l’île. « Cela favoriserait la relance économique, au niveau micro et macro, et la réussite des programmes sociaux actuels et futurs ».

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.