Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

GRAND TANA - PRODUIR | Les chantiers progressent



Les travaux qui s’inscrivent dans le cadre du Projet de Développement Urbain Intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR) avancent selon les responsables.

Pour rappel, sur sollicitation du gouvernement de Madagascar, la Banque mondiale s’est engagée à appuyer le développement urbain intégré du Grand Antananarivo sur le long terme, dans le cadre d’une série de projets. Le premier projet de la série, le Projet de Développement Urbain Intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR), bénéficie d’un financement IDA (Association internationale de développement) de 75 millions de dollars.

Le projet PRODUIR est mis en œuvre sous la tutelle du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers (MATSF), qui en est également le maître d’ouvrage. L’exécution du projet s’étale sur une période de 5 ans, allant de 2019 à 2023. Et selon les responsables, les travaux portant sur le premier tronçon de la digue en construction sont en passe d’être réalisés. « Ces travaux de confortement des berges de l’Ikopa et de la Sisaony, communément appelées la digue par les Tananariviens, font partie des axes d’intervention majeurs du Projet », a-t-on souligné.

Les responsables qui ont ajouté que les travaux actuellement menés sur les digues Ikopa et Sisaony contribuent à l’amélioration des infrastructures de canaux, de drainage et d’assainissement et permettent par ricochet à renforcer la résilience du Grand Antananarivo face aux risques d’inondations. Répartis en quatre tronçons, les travaux permettront, à terme, de réhabiliter 1,27 km sur la rive gauche de l’Ikopa, 3,2 km sur la rive droite ainsi que 125 m de talus qui seront réhabilités sur la digue de la Sisaony. 

Le tronçon 1, dont l’avancée du chantier peut être constatée au niveau du pont d’Anosizato, consiste, entre autres, à la reprise des talus par la mise en œuvre de remblai compacté, au confortement du pied de talus ou la mise en œuvre d’un matelas en enrochements. Un pavage, assurant la protection de l’ouvrage et garantissant l’accessibilité pour les piétons sera installé sur la crête de digue sur le tronçon 4, en aval du pont Ampasika. Sur la rive droite de l’Ikopa, des gabions encore en place mais fortement altérés seront démantelés, un muret en maçonnerie de même hauteur sera construit.

A savoir qu’Antananarivo connaît une croissance exponentielle avec plus de 100 000 nouveaux habitants par an et une surface bâtie ayant augmenté de 50% depuis 2003. La zone métropolitaine du Grand Antananarivo, incluant la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) et 36 communes périphériques, abrite près de 3 millions de personnes, soit plus de 43% des citadins malgaches. D’où la nécessité de renforcer les infrastructures.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.