Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

ANDRY NIRINA RAJAOFETRA | Nouveau président de l’AIST



Madagascar, représenté par son Directeur Général du Trésor, Andry Nirina Rajaofetra,  a été élu par l'Association Internationale des Services du Trésor (AIST) pour la présider lors de la rencontre qui s'est tenue à Marrakech du 17 au 19 octobre 2022, suivie d’une Assemblée Générale de tous les membres.
   
Rappelons qu’Andry Nirina Rajaofetra a été nommée à la tête du Trésor malgache lors du Conseil des Ministres du 8 septembre 2021. Il a pris officiellement ses fonctions le 9 septembre 2021 à l’issue de la passation de service avec le Directeur Général sortant, Ihaja Ranjalahy. Economiste de formation et ayant un diplôme de fin de cycle du Centre d’Etudes Diplomatiques Stratégiques, Andry Nirina Rajaofetra fait partie de la troisième promotion d’Inspecteurs du Trésor sortant de l’Institut Malagasy de la Technique de Planification (IMaTeP). 

Il a intégré le Trésor Public en 2004 en occupant la fonction de Fondé de Pouvoirs à la Paierie Générale d’Antananarivo jusqu’en 2008. Parallèlement, il a été membre de la Cellule d’Inspection mise en place par la Direction de la Brigade d’Inspection et Vérification de 2005 à 2008 et membre de la Cellule de Suivi Technique Bianco- Trésor de 2006 à 2008. Il a quitté ses fonctions auprès de la PGA en 2008 pour devenir Agent comptable (AC) du Fonds de Développement Local jusqu’en 2019. 

Il assurait également la fonction d’AC de l’Autorité Routière de Madagascar entre 2009 et 2019. Il a occupé le poste de Directeur de l’Imprimerie Nationale de 2019 jusqu’à sa nomination à la tête de la Direction Générale du Trésor. Passionné de l’enseignement, il a déjà enseigné les Finances Publiques auprès de l’Institut National des Sciences Comptables et d’Administration d’Entreprise en 2018. Il enseigne également les cadres du Trésor Public à l’IMATEP depuis 2008 et les futurs cadres de la fonction publique depuis 2018 à l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar. 

Pour en revenir à la rencontre de Marrakech, il a été indiqué que c’était aussi l’occasion de clôturer le cycle de travail sur « la gestion des risques » entamés à Lomé – Togo en 2019. C'était une opportunité pour les services du Trésor de partager les expériences et les avancés de la mise en œuvre du dispositif de contrôle interne en se focalisant sur les implications des ressources humaines et du système d’information. A l'issue de la rencontre, plusieurs résolutions ont été prises, qui seront à considérer par les 29 pays membres de l’organisation qu’Andry Nirina Rajaofetra va présider.

Ce dernier qui a noté que les membres de l’AIST sont confrontés à de nombreux défis qui ne peuvent être appréhendés de manière isolée : adoption de normes comptables internationales, rénovation des modes de contrôle de la dépense publique, mise en place de systèmes d’informations comptable et budgétaire, accompagnement des processus de décentralisation, efficience des modes de gestion interne des grandes administrations à réseau… C'est en ce sens que, pour les trois années à venir, l’AIST   optera pour le nouveau cycle de travail orienté sur « la transformation numérique des Services du Trésor », un objectif déjà adopté par le Trésor Public malgache dans son processus de digitalisation.
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.