Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

PATRIMOINE SUBAQUATIQUE | La Grande Ile formée pour sa protection



Madagascar a fait partie des pays qui ont bénéficié au cours des années 2021 et 2022 d’un programme de formation régional sur la protection du patrimoine culturel subaquatique et la recherche.

Le programme a démarré le 25 mai 2022 avec 18 stagiaires et trois formateurs experts, à Mombasa, au Kenya, dans le cadre du projet "Renforcement des capacités et sensibilisation à la recherche sur le patrimoine culturel subaquatique en Afrique", financé par le Fonds-en-dépôt japonais pour l'UNESCO.

Cette formation sur site fait suite à un cours en ligne de 6 sessions sur les principaux aspects théoriques qui suivait le manuel du cours de base de l'UNESCO sur la gestion et la protection du patrimoine culturel subaquatique, complété par des thèmes théoriques et pratiques supplémentaires jugés importants pour le renforcement des capacités locales. L'atelier sur place a eu pour but de mettre en pratique le contenu théorique, notamment en ce qui concerne l'élaboration de plans de projets et d'enquêtes, les techniques d'enregistrement, la gestion de la recherche et la protection du patrimoine culturel subaquatique. 

Les participants se sont engagés également auprès de la communauté et effectué des visites culturelles dans un chantier naval traditionnel et dans les ruines de Mtwapa. À la fin du cours, les participants sont dotés d’outils et de connaissances de base pour acquérir les compétences nécessaires pour identifier, évaluer le patrimoine culturel subaquatique et ses liens avec la société et l'environnement.

Les participants à cet atelier ont été désignés par les commissions nationales pour l'UNESCO de leurs pays respectifs, à savoir Madagascar, le Bénin, les Comores, Djibouti, l'Érythrée, le Kenya, Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal, les Seychelles, le Soudan et la Tanzanie.  L'atelier de Mombasa a été développé par l'UNESCO, avec des partenaires du réseau Rising from the Depths, du Conseil International des Monuments et des Sites, ainsi qu'avec l'expertise des Musées nationaux du Kenya.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.