Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

RELANCE DURABLE | Lanja Randrianarison donne sa vision



Comment les jeunes peuvent s’associer à leurs gouvernements et aux organisations de la société civile pour acter la relance après la crise pandémique et construire un système social et économique plus solide et durable ? Lanja Randrianarison se penche sur la question dans un blog mis en orbite, l’année dernière, par la Banque mondiale dans le cadre du concours Blog4Dev.

Lanja Randrianarison est convaincue que des programmes d’envergure de mentorat, associés à un suivi plus poussé et à des réseaux de collaboration plus avancés, contribueraient à la modernisation de Madagascar pour en faire un pays productif, compétitif à l’international et avancé sur le plan industriel. « Un tel programme de mentorat à grande échelle se fixerait pour objectif spécifique l’atteinte des recommandations formulées dans le rapport Africa’s Pulse de la Banque mondiale, à savoir d’investir dans des secteurs économiques modernes pour contribuer à la relance économique suite à la crise de la COVID-19 ».

Pour y parvenir, Lanja Randrianarison estime qu’il est nécessaire de former une main d’œuvre hautement qualifiée dans les secteurs à forte valeur ajoutée. L’idée est de développer les connaissances spécialisées des diplômés du secondaire dans des secteurs spécifiques. Dès l’obtention de leur diplôme, ils rejoindraient le programme de formation et de mentorat d’une société ou d’une organisation.

Le rôle du gouvernement consisterait à identifier des secteurs à fort potentiel pour Madagascar et à recenser, ou lancer des appels d’offres pour définir leurs besoins en matière de compétences et d’emplois. Un système de mentorat ciblé serait alors créé, suivant ce recensement des besoins, avec un groupe de mentors pour chaque métier ou type de compétences identifié, grâce à la collaboration entre secteur privé et organisations de la société civile. Les personnes compétentes – mentors, organisateurs ou activistes – se porteraient volontaires pour participer aux programmes de formation et de mentorat en collaboration avec le gouvernement et la société civile.

Le gouvernement lancerait des campagnes d’information à destination des diplômés du second cycle pour les inciter à participer à ces programmes au lieu de poursuivre des études supérieures. Il solliciterait également les sociétés qui investissent dans les secteurs à forte valeur ajoutée pour les inciter à créer un programme de mentorat et fournirait un appui financier aux organisations de la société civile pour qu’elles développent leurs propres programmes de formation. Ces organisations joueraient également un rôle de médiateur entre les compagnies à la recherche d’employés qualifiés et les demandeurs d’emploi ayant reçu une formation. Elles détiendraient les bases de données recensant les personnes récemment formées et compétentes pour collaborer avec les sociétés et les entrepreneurs afin de répondre à leurs besoins en main d’œuvre qualifiée. 

A savoir que Lanja Randrianarison fait partie des lauréates du concours Blog4Dev de l’édition 2021. Diplômée en entrepreneuriat et innovation, Lanja Randrianarison a été une entrepreneure du tourisme. Actuellement, l'objectif de Lanja est de contribuer au développement des zones rurales éloignées grâce à une infrastructure agricole appropriée et à une approche paysagère dans sa transition vers l'industrie de la construction.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.