Drop Down Menus CSS Drop Down Menu Pure CSS Dropdown Menu
Type Here to Get Search Results !

N°1 DE LA LOCATION DE BATEAUX A MADAGASCAR

TRAVAIL MARITIME | Le cadre légal s’améliore

Convention OIT... amélioration du cadre de travail des marins malagasy exerçant à l’international et la réglementation régissant le travail maritime national.


Selon les responsables, la Convention de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur le Travail Maritime constitue un outil indispensable pour l’amélioration du cadre de travail des marins malagasy exerçant à l’international. Elle est aussi une base pour l’amélioration de la réglementation régissant le travail maritime national. 

En vue de la reconnaissance internationale de l’accession de Madagascar à la Convention MLC 2006, la Grande Ile procèdera au dépôt de l’instrument de ratification de la Convention à l’OIT. « La ratification offre un cadre de travail attrayant pour nos marins se chiffrant à environ 5 000 qui embarquent sur les navires long-courriers et contribue à la sécurisation de leurs emplois », a-t-on aussi indiqué. Certaines des dispositions de cette convention comme la mise en place du Conseil National Tripartite du Travail Maritime (CNTTM) sont toutefois déjà appliquées à Madagascar dans l’optique d’améliorer le cadre d’intervention de nos gens de mer.

Pour le secteur transport maritime du pays, la MLC 2006, telle qu’amendée, constitue le quatrième pilier de la réglementation internationale du secteur maritime, complétant les conventions fondamentales de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) que sont la Convention internationale de 1974 pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS), la Convention internationale de 1978 sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance de brevet et de veille (STCW) et la Convention internationale de 1973 pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL).

Pour rappel, le Ministère des Transports et de la Météorologie a procédé le 06 et 07 Juin 2023 à la présentation à l’Assemblée Nationale et au Sénat le projet de Loi pour ratification de la Convention de l’OIT sur le Travail Maritime ou MLC 2006. Suite aux divers échanges entre le Ministère et les Parlementaires, la loi a été adoptée au niveau des deux chambres parlementaires.