Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

ECONOMIE VERTE ET BLEUE | Sélection des filières prioritaires



Des assises viennent d’être organiser afin d’identifier et sélectionner les filières prioritaires de l'économie verte et bleue à Madagascar.

La rencontre en format atelier qui s’est tenue les 6 et 7 octobre à Antananarivo, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) a réuni les ministères sectoriels et les acteurs économiques clés. « L'économie du pays a été durement frappée par la pandémie de covid-19, et demeure peu performante et la pauvreté persistante. Le Ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation (MICC) soutient les initiatives de transformation, de valorisation et de promotion des activités économiques dans les chaînes de valeurs verte et bleue », a-t-on souligné à cette occasion.

Le Pnud a fait remarquer pour sa part que dans son portefeuille "Croissance inclusive et développement durable", à travers son projet "Appui à la diversification de l'économie à Madagascar" (DEM), l’organisation maintient sa contribution dans la lutte contre la pauvreté du pays et appuie dans la sélection des filières à appuyer. 

« Faisant suite à une série de consultations auprès des ministères et acteurs économiques clés concernées, cet atelier aboutira à la sélection de filières de l'économie verte et bleue prioritaires à appuyer par le Ministère avec le soutien du Pnud », a-t-on également souligné dans le communiqué qui a suivi la tenue de ces assises.

Selon un cadre du MICC qui a pris part aux assises, il ne s’agit pas de pousser certaines filières au détriment des autres mais d’avoir une stratégie et un plan d’action cohérents à même d’accélérer l’émergence de l’économie verte et bleue à Madagascar. Ce qui, selon toujours notre interlocuteur, est très important pour le ministère qui ambitionne de redimensionner le tissu industriel du pays en misant notamment sur la transformation des matières premières agricoles et des produits halieutiques.

A savoir que l’économie verte et bleue s’intéresse aux secteurs liés directement au développement durable. « L’atteinte des objectifs du développement durable passe par le verdissement de l’économie », rappelle-t-on souvent car par définition, l’économie verte et bleue est un catalyseur de croissance responsable et inscrite dans la durée, en ce sens qu’elle favorise la promotion de mode de consommation et de production durable. Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’économie verte et bleue engendre une amélioration du bien-être humain et de la justice sociale, tout en réduisant sensiblement les risques environnementaux et les pénuries écologiques.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.