Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

CLIMAT | Les cartes d’Afrobarometer



Une nouvelle série de cartes pays d’Afrobarometer (20 pays d’Afrique sondés dont Madagascar), sur les changements climatiques résume graphiquement les perspectives des Africains sur la crise climatique et leur demande d'action climatique urgente.

Publiés juste avant la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP27) de 2022, les cartes pays donnent un aperçu de la sensibilisation des Africains aux changements climatiques, de leurs expériences face à la détérioration des conditions météorologiques et de leurs attentes en matière de réponse à la crise. Des cartes sont disponibles pour 20 pays africains sondés, dont Madagascar, dans le cadre du Round 9 (2021/2022) en cours d'Afrobarometer, la source incontournable de données fiables sur ce que pensent les Africains. Des cartes pour des pays additionnels seront publiés au fur et à mesure que le Round 9 se poursuivra.

Les cartes montrent que des proportions importantes de citoyens connaissent une aggravation des sécheresses et des inondations. Alors que la sensibilisation aux changements climatiques varie considérablement à travers le continent, une majorité de ceux qui en ont entendu parler disent que les changements climatiques empirent leur vie. La plupart souhaitent que leurs gouvernements prennent des mesures immédiates pour faire face à la crise, même si cela a un coût élevé. Peu de citoyens sont satisfaits des efforts déployés à ce jour par les gouvernements, les entreprises et industries, les pays développés et les citoyens ordinaires dans la lutte contre les changements climatiques, et la plupart exigent « beaucoup plus » de ces parties prenantes.

Des majorités dans huit des 20 pays sondés signalent que les sécheresses se sont aggravées au cours de la dernière décennie. De grandes majorités voient une aggravation de la sécheresse à Madagascar (86%), au Niger (72%) et en Tunisie (69%). Les Basotho (73%), les Mauriciens (68%) et les Nigériens (64%) sont les plus préoccupés par l'aggravation des inondations. En moyenne dans les 20 pays sondés, seulement la moitié (51%) des citoyens sont conscients des changements climatiques. La sensibilisation atteint 74% au Malawi, 73% à Maurice et 70% au Gabon, alors que seuls deux Tunisiens sur 10 (22%) sont conscients des changements climatiques.

Parmi ceux qui sont au courant des changements climatiques, la plupart disent que ces derniers aggravent leur vie. Cette perception est particulièrement répandue à Madagascar (91%), au Lesotho (88%), à Maurice (86%), au Malawi (86%) et au Bénin (85%). Des majorités dans les 20 pays veulent que leur gouvernement agisse maintenant pour limiter les changements climatiques, même si cela coûte cher, entraîne des pertes d'emplois ou pèse sur l'économie. Dans huit pays, 80% ou plus des citoyens sensibilisés aux changements climatiques partagent ce point de vue.

A savoir qu’Afrobarometer est un réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage qui produit des données fiables sur les expériences et appréciations des Africains relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie. Il vise à partager et à amplifier les points de vue des citoyens africains pour s'assurer que leurs voix informent les processus politiques et décisionnels qui affectent leur vie.

Huit rounds d’enquêtes ont été réalisés dans un maximum de 39 pays depuis 1999. Les enquêtes du Round 9 (2021/2022) sont en cours. Afrobarometer réalise des entretiens face-à-face dans la langue du répondant avec des échantillons représentatifs à l'échelle nationale de 1.200-2.400 citoyens adultes. Les échantillons de ces tailles donnent des résultats avec des marges d'erreur de +/-2 à 3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.