Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

CAFE ARABICA | La Grande Ile veut améliorer son offre



Le café arabica est le café le plus demandé sur le marché international à cause de sa qualité supérieure. Pourtant, il ne pèse pour l’instant que 5% de la production nationale trustée par le café robusta. De plus cette variété n’a jamais évolué depuis son introduction à Madagascar en raison de son non adaptation aux conditions climatiques et pédologiques des hautes terres.

« L’amélioration de la variété de l’arabica est d’un intérêt particulier pour relancer la filière et conquérir le marché international », a indiqué le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage dans un communiqué. Pour cela, ce département compte sur le projet « Café Ratelo » qui, selon ses explications, a été conçu par le centre de recherche agricole FOFIFA en collaboration et l’appui financier du Centre de Recherche et Développement Nestlé. 

Selon les explications fournies, le projet consiste en la création de nouvelles variétés de caféiers et à tester leur performance agronomique suivant la technique de culture biologique. Le but premier étant d’obtenir plus d’information sur l’adaptabilité dans 5 zones écologiques de Madagascar. « La mise en œuvre de ce projet démontre l’importance de la valorisation des produits de la recherche à Madagascar ainsi que la potentialité des produits agricoles malagasy », a-t-on aussi affirmé. Le lancement officiel du projet s’est tenu le 11 novembre 2022 à la Direction Générale du FOFIFA. L’événement a vu la présence du Secrétaire Générale du MINAE, Fanja Raharinomena.

Signalons que la caféiculture à Madagascar a une histoire très ancienne, puisque les premières graines de café auraient été introduites au XIIIème siècle par les traitants des Mascareignes. Les deux espèces arabica et robusta sont présentes à Madagascar, mais le robusta, cultivé dans les plaines, est de loin celui qui connaît la plus grosse production. L'arabica, quant à lui, est cultivé sur les hauts plateaux. Produit notamment dans la région de l’Itasy à 1 800 mètres d’altitude, l’arabica elita est considéré comme l'un des meilleurs arabicas de la région et le numéro un à Madagascar.

En 1993, Madagascar a adhéré à l'Association des Producteurs de Café (APC), mais la filière café était déjà en phase de déclin, car il a subi une concurrence de plus en plus rude en provenance de pays comme le Vietnam, le Brésil, l’Indonésie ou la Côte d’Ivoire. Pourtant, le café représentait encore au début des années 1990 l’une des principales ressources de la Grande Île et permettait une rentrée de devises importante. Le café a été surpassé à l’exportation par d’autres produits comme la vanille, le textile ou les produits halieutiques.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.