Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

VENTURE CAPITAL | Madagascar doit améliorer son attractivité



Le capital-risque ou venture capital ne cesse de monter en puissance dans la région. Les investissements ont atteint un niveau record de 5,2 milliards de dollars en 2021 et cette année sera encore plus spectaculaire, selon le dernier rapport de l’Association africaine de capital-investissement et capital-risque (AVCA). Pour Madagascar, l’heure est au renforcement de l’attractivité de l’écosystème entrepreneurial et en particulier des start-ups.

Les investissements réalisés par les spécialistes du venture capital dépassera les 7 milliards de dollars en Afrique en 2022 au bénéfice de plus 900 entreprises. C'est un niveau jamais atteint, soit plus de 5 fois celui de 2020 et nettement au-dessus des 5 milliards de dollars enregistrés entre 2014 et 2020. Les entreprises technologiques restent les plus attrayantes pour les investisseurs mais d’autres secteurs comme la santé, l’agribusiness ou encore l’industrie innovante commencent à tirer leur épingle du jeu.

Dans la Grande Ile, les investissements de capital-risque sont également sur une tendance haussière depuis plusieurs années. Cependant, les entreprises innovantes malgaches sont encore loin de séduire en nombre les détenteurs de fonds. Selon les dernières statistiques, les financements levés par les start-ups malgaches ne dépassent pas chaque année les 200 000 dollars. Il y a donc du chemin à faire pour se mettre au diapason de la dynamique régionale.

Si les entreprises doivent être plus innovantes et plus visibles, l’environnement des affaires doit également faire un saut qualitatif pour mieux séduire les investisseurs. Selon un spécialiste, une législation progressiste est devenue primordiale pour favoriser et encourager l’esprit d’entreprise, à l’image de l’augmentation des transactions dans le secteur financier dans la région, marquée par une vague de réglementations liées aux FinTechs.

A titre d’exemple, l’Égypte a adopté une nouvelle législation permettant à la Banque centrale d’attribuer facilement des licences bancaires à des entreprises de FinTechs et de commerce numérique. En Afrique de l’Est, l’Autorité des marchés financiers du Kenya a mis en place une Sandbox pour permettre aux start-ups de tester leurs produits et leurs services dans un environnement produits et services contrôlé. D’autres analystes soutiennent qu’il est nécessaire d’inciter davantage les investisseurs à ouvrir des bureaux de représentation dans la Grande Ile. Certes, I&P, Miarakap ou encore Solidis Capital (qui est surtout une entreprise de capital investissement) sont déjà bien implantés mais il en faudrait donc plus d’acteurs pour accélérer le rythme.

A savoir que par définition, le capital-risque ou venture capital est cette activité d'investissement capitalistique qui consiste à prendre une participation minoritaire et limitée dans le temps dans le capital des jeunes entreprises innovantes à haut potentiel de développement, afin de doper leurs fonds propres et accélérer leur croissance.
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.