Type Here to Get Search Results !
FLASH
DEVISES

USA – MADAGASCAR | L’accès au fonds MCA évoqué



La semaine passée, le Président de la République Andry Rajoelina, en déplacement à Washington, a eu une entrevue avec Alice Patterson Albright, la Chief Executive Officier du Millennium Challenge Corporation (MCC) ce 15 décembre 2022. Les deux personnalités ont déjà eu l’occasion d’échanger lors du précédent déplacement du Chef de l’État aux États-Unis en avril dernier.

Le MCC est un système établi par le Congrès américain depuis 2004. Il vise à soutenir les pays éligibles, grâce à un fonds inclus dans le Millennium Challenge Account (MCA), à lutter contre la pauvreté et à avancer vers un développement durable. Le MCC évalue les pays qui peuvent bénéficier de cette assistance sur la base de plusieurs paramètres qui conditionnent l’éligibilité à ce financement tels que la bonne gouvernance, les opportunités d’affaires et l’attention portée aux ressources humaines. 

« A l’issue de cette rencontre, Alice Patterson Albright a particulièrement félicité le gouvernement malagasy car Madagascar a reçu une bonne note grâce aux efforts qui ont été déployés par les dirigeants. Cela concerne notamment la liberté d’expression, la politique commerciale, la politique fiscale, le droit foncier et l'accès à la propriété foncière, l’État de droit et les opportunités d’emplois. Ainsi, le MCC a annoncé l’éligibilité de la Grande Île au fonds MCA. Ce financement, sous forme de don, s’élèvera jusqu’à 500 millions de dollars », a indiqué la Direction de la Communication de la Présidence de la République dans un communiqué.

Toujours selon la Présidence de la République, cette « éligibilité » donne une nouvelle vision et renouvelle la confiance des États-Unis suite aux mesures que nous avons prises pour améliorer la gouvernance du pays et la lutte contre la corruption, ainsi que la liberté de parole et d’opinion. « Si auparavant nous étions au rouge, grâce à nos initiatives nous sommes passés au vert aux yeux du MCC » a souligné le Chef de l’État qui a évoqué notamment la mise en place d’un centre Open Data favorisant la transparence dans la gestion des finances publiques. 

Cette opération a permis aux partenaires techniques et financiers, la société civile et les simples citoyens d’avoir accès et de contrôler les dépenses publiques. Le Chef de l’Etat a aussi noté l’adoption de la loi qui a conduit à la mise en place de l’Agence de Recouvrement des Avoirs Illicites.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
* Please Don't Spam Here. All the Comments are Reviewed by Admin.